Dans l'actualité récente

Audi Q7 2015 : La seconde génération débarque à Detroit

Voir le site Automoto

Audi Q7, seconde génération du SUV présentée au Salon de Detroit en janvier 2015
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-01-14T11:48:00.000Z, mis à jour 2015-01-15T08:48:29.000Z

La seconde génération de l'Audi Q7 a officiellement pointé le bout de son museau lors du Salon de Detroit 2015 et mélange un style manquant un peu de finesse avec une motorisation intéressante, dont une hybride rechargeable.

Avec neuf ans de carrière à son compteur, l'Audi Q7 commençait à se faire vieux et il était grand temps pour la marque aux anneaux d'offrir un second souffle à son "petit" monstre sur quatre roues. C'est chose faite à l'occasion du Salon de Detroit 2015 qui a vu débarquer le 12 janvier dernier la deuxième génération du SUV teuton.

>> L'Audi Q7 2015 en images officielles

>> Les nouveautés et concepts du Salon automobile de Detroit 2015 en photos

Un léger manque de finesse esthétique
D'un simple coup d'œil, il est aisé de s'apercevoir que ce nouveau Q7 n'a rien de révolutionnaire. L'engin intègre la nouvelle calandre qui marquera le style des prochains SUV du constructeur basé à Ingolstadt, à savoir une pièce quadrillée de noir mais entourée d'un gris mat et qui vient faire la jonction avec les feux à LED dans sa partie supérieure.

Pour le reste, le bolide germanique et ses 5,05 m de long, son 1,97 m de large et son 1,74 m de hauteur (pour un empattement de 2,99 m) adoptent un style qui manque de finesse, la faute, entre autres, à des bas de caisse et un pavillon qui ne sont pas en harmonie avec l'ensemble de la carrosserie et à des feux arrière beaucoup trop rectangulaires et géométriques. L'intérieur, plus sobre et épuré, sauve une ligne esthétique un peu décevante.

Heureusement, ce manque de punch cède sa place à une motorisation plus qu'intéressante sous le capot. Côté diesel, Audi renforce son bloc 3,0 l TDI permettant à son nouveau Q7 de développer 218 et 272 ch (contre 204 à 245 ch auparavant). A noter que le moteur premier cité est prévu pour apparaître plus tard dans l'année 2015. Au niveau essence, la marque aux anneaux améliore également son 3.0 l TFSI, faisant grimper la puissance à 333 ch contre 272 ch pour la génération précédente.

Une cavalerie qui tient la route
Avec cette cavalerie upgradée, le SUV teuton et ses 1.995 kilos à vide (soit 325 kg de moins que son ainé) peuvent expédier l'exercice du 0-100 km/h en 6,3 secondes pour une maximale de 234 km/h avec le bloc TDI de 272 ch sous ses entrailles (consommation moyenne annoncée : 5,7 l/100 km) contre 6,1 secondes pour 250 km/h avec le moteur TFSI de 333 ch (consommation moyenne théorique : 7,7 l/100 km).

Plus fournie et plus puissante, l'artillerie du Q7 sera également renforcée par l'ajout d'une quatrième motorisation hybride rechargeable, à savoir un TDI plug-in dénommé e-tron quattro. Au menu : une puissance de 373 ch pour un couple de 700 Nm avec une vitesse de pointe de 250 km/h, une autonomie de 56 km en tout électrique et une consommation moyenne annoncée de 1,7 l/100, soit 50 g/km de CO2.

Prévu pour arriver dans nos concessions européennes lors de l'été 2015, le nouvel Audi Q7 sera disponible à la commande au printemps 2015 pour un tarif de départ estimé à 63.000 euros.