Audi TT : d'où vient son nom ?

Voir le site Automoto

Audi TTS 2014 jaune circuit Ascari
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-09-21T08:00:00.000Z, mis à jour 2014-09-21T08:17:59.000Z

Vous venez de découvrir l'essai de la nouvelle Audi TT dans notre émission, d'où vient cette terminologie ? Un petit éclairage s'impose et il faut pour cela, se replonger dans le passé de la firme, née d'une fusion entre les marques Auto-Union... et NSU, qui a marqué de son empreinte l'histoire du Tourist Trophy.

Le Saviez-vous ? Le sigle TT dans Audi TT fait référence au Tourist Trophy. Oui, mais quel lien y a-t-il entre cette course moto organisée sur l'Ile de Man et ce coupé sportif apparu dans la fin des années 90? La réponse se trouve dans le passé de la marque...
>> Voir les photos de l'Audi TT 2014

Clin d'œil au passé de NSU au Tourist Trophy
Pour comprendre d'où découle le nom de ce modèle, tout d'abord il convient de rappeler qu' Audi est issue du rachat de NSU par le groupe Volkswagen en 1973 : NSU, qui a été associé plus exactement à Auto-Union pour donner la marque aux anneaux. Or NSU avait frappé un grand coup lors de l'édition 1954 du Tourist Trophy en s'accaparant les quatre premières places en catégorie 250cm3 avec Werner Haas, Rupert Hollaus, Reg Armstrong, Hermann Paul Müller. Neckarsulm Strickmaschinen Union (de son nom entier) s'était également imposé en 125cm3 cette année-là, confortant alors sa position de leader en matière de production... de motos !

Ce n'est que plus tard, aux alentours de 1957, que NSU s'oriente vers la fabrication d'automobiles avec un modèle phare : la Prinz, qui connaitra plusieurs déclinaisons dont une version sportive, baptisée 1000 TT pour rendre hommage à cette épreuve où ils avaient régné une décennie plus tôt. Cette voiture, capable d'atteindre les 150 km/h, a d'ailleurs participé à de nombreux rallyes avec à son volant des pilotes comme Marie-Claude Beaumont, Bernard Darniche ou encore Gérard Larrousse. Une version TTS verra également le jour quelques années plus tard : une auto où la puissance grimpe de 55 (pour le modèle d'origine) à 70 chevaux. Une version 1200 TT sera également produite, la 1200 TT au moteur 65 chevaux.

Ces deux nomenclatures ont été ensuite reprises à la fin des années 90, début 2000, pour donner ces modèles que l'on connait actuellement.

La NSU 1200 TT de 1967
NSU 1200 TT, coupé sport de 65 chevaux lancé en 1967