Les auto-écoles peu sérieuses ont du souci à se faire

auto-ecoles-serieuses-ont-souci-a-se-faire-9445227
Les auto-écoles sont accusées par le direction générale de la répression des fraudes d'un manque de transparence sur les prix et leurs obligations en cas, notamment, de restitution du dossier du client.

Manque de clarté
Le problème souligné par les agents de la direction générale de la consommation et de la concurrence, c'est qu'il n'est pas toujours facile de comparer depuis la vitrine des tarifs plutôt compliqués.

Philippe Malpièce, Secrétaire Général du CNPA Auto-Ecoles :
« On ne doit pas duper le consommateur avec un tarif forfaitaire d'appel et avec plein de prestations derrière qui ne seraient pas signalées. Ca c'est scandaleux et on le dénonce ».

Un "oubli" qui pose problème
Autre manquement pointé du doigt, le contrat de formation qui doit être remis systématiquement lors de l'inscription de l'apprenti conducteur. Quelques auto-école oublient de faire signer ce document écrit, hors sans ce contrat, le client n'a aucun recours possible en cas de litige.

Un permis plus cher que ce que l'on croit
Le permis de conduire est devenu un sésame indispensable à l'intégration sociale et professionnel. Un sésame qui parait aux candidats de plus en plus coûteux, surtout si l'on doit repasser le code ou la conduite. D'où la nécessité de bien comparer les prix au départ.

Yannick Le Halper, responsable d'une Auto-Ecole :
« Le forfait doit être détaillé avec les 20h, le forfait code, le livret d'apprentissage, les frais de dossier et la présentation aux examen du code et à l'examen pratique »


News associées