Dans l'actualité récente

Automoto Vintage : on essayait la Citroën AX en 1986

Voir le site Automoto

Citroën AX essai Automoto 1986
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-08-13T14:00:44.622Z, mis à jour 2016-08-13T14:00:44.622Z

Pour répondre à la star Peugeot 205 et la sérieu Renault Super 5, Citroën lançait en octobre 1986 l’originale AX pour remplacer les Visa et Axel. Retour sur cette citadine qui a été le deuxième meilleur succès de la marque aux chevrons.

En juin 2016, Citroën tentait un style différent sur sa voiture urbaine C3 afin de rattraper son retard sur son cousin Peugeot à la populaire 208 et son grand rival Renault au modèle Clio bien installé. Cela ne vous rappelle rien ? 

Cousine proche de la 205

Et bien il y a 30 ans avant, nous étions dans une situation similaire : l'un (Peugeot) dominait le marché devant l'autre (Peugeot) dans une guerre 205/Super 5, tandis que Citroën ramait loin derrière avec ses Visa/Axel/LNA. Ainsi, l’AX aux lignes tendues inspirées du concept ECO 2000 et de la berline familiale BX était née, présentée le 24 mai et essayée dans notre émission Automoto 20 septembre.

A l’époque, le projet de cette AX était simple : offrir 5 places dans 3,50 mètres de long, tout en offrant un poids limité - entre 640 et 695 kg -, une aérodynamique optimisée au Cx de 0,31 via ses lignes tendues et un appétit d’oiseau. Ses moteurs, les 4 cylindres essence hérités de la 205 à démarrage au starter (vous l’aviez oublié celui-là !), étaient au nombre de trois : un 954 cm3 de 45 chevaux (modèle AX 10), un 1.124 cm de 55 ch (AX 11) et le 1.360 cm3 arbre à cames en tête de 65 ch (AX 14).


Citroën AX essai Automoto 1986

Le petit kart

Ses performances étaient ainsi honorables, donnant une conduite typée kart limite “coup de pied au cul” que nous vous illustrons dans notre essai ci-dessus, avec une pointe de 168 km/h sur la version 65 chevaux, sans pour autant être dangereuse à piloter. Son habitabilité était bien vue, le côté pratique préféré à la sophistication des BX, son coffre intéressant avec 273 litres voire 668 dm3 une fois la banquette arrière partiellement rabattue.

Aussi concurrente des Ford Fiesta, Fiat Uno, Volkswagen Polo et Opel Corsa, la Citroën AX produite à Aulnay-sous-Bois (93) était lancée au prix de base de 43.400 francs en octobre 1986, grimpant au fils des 4 finitions proposées jusqu’à 65.000 francs.


Citroën AX essai Automoto 1986

Une belle carrière

Les versions Sport de 95 ch et GT suivent en 1987, la 5 portes et le moteur diesel en 1988 (3,3 l/100 km !) pour offrir plus de polyvalence, puis la Citroën AX est restylée en 1992, avant d’être partiellement remplacée par la Saxo en 1996 et de disparaître du catalogue en 1998. Cependant, elle sera produite jusqu’en 2000 en Malaisie sous le nom Proton Tiara. 

Malgré un prix élevé vis-à-vis de la 2CV qui continuait sa carrière en parallèle (34.900 francs), l’AX proposait un tarif égal à la Visa qu’elle remplaçait, un gage de succès puisque 2,56 millions d’exemplaires seront produits, en faisant la 2è meilleure production de l’histoire de Citroën après la 2CV, mais derrière les rivales Renault Super 5 (3,44 millions) et Peugeot 205 (5,28 millions).