Dans l'actualité récente

Autoroute A6 : 3 bolides interceptés jeudi soir lors d'une course sauvage

Voir le site Automoto

Photo 8 : 911 CARRERA COUPE 997 - 2008
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2010-07-09T08:23:00.000Z, mis à jour 2010-07-09T08:23:00.000Z

Trois voitures de grosses cylindrées ont été interceptés sur l'autoroute A6 hier soir, lors d'une course sauvage du Cannonball 2010. Deux des trois conducteurs ont été mis en garde à vue.

3 supercars ont été interceptés hier soir sur l'A6, lors d'un run sauvage, et 2 des conducteurs ont été mis en garde à vue.


Les voitures participant au Cannonball 2010 furent flashées sur l'autoroute A6, et ont été prises en chasse par un véhicule de la BRI (Brigade Rapide d'Intervention), une Subaru Impreza STi WRX, et interceptées finalement à la barrière de péage de Fleury-en-Bière. Deux des véhicules ont été saisis et leurs conducteurs, britanniques, ont été mis en gare à vue pour mise en danger d'autrui et délit de grande vitesse.


Trois voitures furent interceptées, et pas n'importe lesquelles. Une Ferrari (modèle non cité) flashée à 162 km/h, une Porsche 911 Carrera 4S prises à 195 km/h, et enfin une Bentley Continental GT mesurée à pas moins de 201 km/h.


Les courses sauvages, appelées « CannonBall » ou « Torpedo Race », sévissent en Europe depuis de nombreuses années. A l'origine, des riches propriétaires de véhicules d'exception relient un point A (souvent Londres) à un point B à des vitesses très largement supérieures aux limites. Ici,les bolides devaient rallier Milan et Versailles.

Pour rappel, le délit de très grande vitesse (+50 km/h) est synonyme de 1.500 euros d'amende, de 6 points retirés et d'une peine maximale de trois ans de suspension de permis et trois mois de prison.