Aux Etats-Unis, Tesla est dans la tourmente

Voir le site Automoto

Elon Musk - CEO Tesla
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-07-14T16:37:42.149Z, mis à jour 2016-07-14T16:37:42.149Z

Alors qu’il traversait déjà une période délicate, le constructeur est maintenant visé par l’une des associations les plus influentes du pays. Notamment au sujet de système de conduite autonome.

Elon Musk, créateur et PDG de Tesla, a de quoi trembler. Sa marque a fait l’objet d’une longue étude de Consumer Reports (CR), une puissante association de défense des consommateurs.


L’élément déclencheur ? L’accident de Joshua Brown, au volant d’une Model S, avec la fonction Autopilot enclenchée. Dans un long article, CR estime que le constructeur américain a précipité le développement de son système autonome. L’association présente plusieurs points qui, selon elle, présentent des négligences.

"Autopilot" porte à confusion

Première cible ? La communication déployée par Tesla, qui a permis à Consumer Reports de soulever un paradoxe. Elon Musk avait notamment vanté les bienfaits de l’Autopilot, capable de soulager le conducteur "des aspects de la route les plus pénibles et potentiellement dangereux pour un automobiliste".


Mais Tesla rappelle aussi que le conducteur est toujours responsable, peu importe les circonstances. Une façon de se dédouaner d’une éventuelle faille de son système, mais aussi de créer une confusion pour le consommateur. CR estime aussi que cette technologie permet au conducteur de lâcher le volant sur une durée trop étendue, augmentant ainsi le risque d’accidents.

CR veut des changements

Du coup, Consumer Reports préconise à Tesla de refonder son artifice, notamment en y installant une fonction capable d’avertir constamment le conducteur lorsqu’il n’a pas les mains sur le volant. Elle souhaite aussi qu’il soit renommé, et qu’il adopte une appellation moins sujette à confusion pour le consommateur.