Avertisseurs de radars : l'AFFTAC appelle à manifestation le 2 juin

Voir le site Automoto

AFFTAC Coyote Wikango Inforad
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2011-05-18T16:16:00.000Z, mis à jour 2011-05-18T16:28:09.000Z

L'appel à mobilisation est un succès pour l'AFFTAC, que a réuni plus d'1 million de signataires à sa pétition pour le retrait de la mesure visant à interdire les avertisseurs. Une manifestation est prévue le 2 juin.

"Non! Les avertisseurs de radars n'entraînent pas plus d'accidents", l'AFFTAC pousse sa voix, qui devrait être plus largement entendue le 2 juin prochain.



L'Association Française des Fournisseurs et utilisateurs de Technologies d'Aide à la Conduite (AFFTAC) se félicite de cette journée de mobilisation et veut faire porter sa voix: " Nous demandons au Président Sarkozy, au nom de l'AFFTAC et nos 6 millions d'utilisateurs de revenir sur l'interdiction des avertisseurs. Pour nous faire entendre et devant les centaines de milliers de soutiens que nous avons recueillis, plus 1 million de signatures à notre pétition."


Le porte-parole insiste sur le fait que l'utilisation des avertisseurs de radars ne sont pas une incitation à la vitesse : " le gouvernement du Président Sarkozy a annoncé une mesure injuste ! Une mesure qui pénalise plus de 6 millions de français ! Des particuliers et des professionnels de la route ; des taxis, des routiers, des commerciaux et tous les français qui se servent de leur permis pour aller travailler tous les jours. Tous ces français qui ne veulent pas être pris pour des délinquants ! ".


Comme vu hier, de nombreux députés ont sévèrement critiqué le Premier Ministre François Fillon pour ces nouvelles mesures. Les sondages montre en moyenne des français aux deux-tiers contre l'interdiction des avertisseurs de radars.


L'association AFFTAC a décidé d'une grande manifestation nationale en date du 2 juin 2011, et plus précisément un appel à "bloquer toutes les routes en France et particulièrement à Paris" selon les propos Fabien Perlot relayés par l'AFP. Pendant ce temps, François Fillon a réaffirmé sa volonté d'appliquer la mesure.

Pour ou contre les avertisseurs de radars, qu'en pensez-vous ?