Nous avons essayé la Peugeot BB1

Voir le site Automoto

Photo 9 : Exclusif : au guidon de la Peugeot BB1
Par Said EL ABADI|Ecrit pour TF1|2010-01-07T13:36:00.000Z, mis à jour 2010-01-07T13:36:00.000Z

Nous vous présentons la Peugeot BB1 : un concept électrique à mi-chemin entre auto et moto. Nous avons pu en prendre le volant... ou plutôt le guidon pour quelques tours de roue très exclusifs.

Pour ce faire, direction le centre de style de Peugeot situé à Velizy, au Sud-Ouest de Paris. C’est là que sont conçus les nouveaux modèles de la marque. Un lieu très confidentiel, hautement sécurisé, dans lequel il est impossible de pénétrer sans y avoir été invité.


Heureusement, nous sommes sur la liste et les portes nous sont grandes ouvertes… enfin pas toutes ! En effet, pour rallier la terrasse sur laquelle le concept Peugeot BB1 nous attendait sagement, nous avons dû traverser une pièce stratégique dans laquelle se trouve régulièrement les futurs projets de Peugeot. Une entrée un peu hâtive a ainsi failli nous permettre d’apercevoir un bout de la future Peugeot 208 ! Malheureusement, l’attachée de presse présente à nos côtés a bien fait son travail, et ce n’est qu’après avoir attendu plusieurs minutes derrière cette fameuse porte que nous avons pu entrer… dans une salle vide. Dommage pour le scoop, mais qu’importe, l’objet de notre visite est aujourd’hui tout autre.


Face à nous, sur cette terrasse privée, le fameux concept Peugeot BB1 présenté au dernier salon de Francfort. Un véhicule urbain d’un nouveau genre souhaité par Jean-Pierre Ploué, le responsable du style Peugeot-Citroën. Son cahier des charges était clair : la Peugeot BB1 devait ne pas mesurer plus de 2,50 m et être capable de transporter 4 adultes.


Un véritable défi pour l’équipe en charge des concept-cars, comme nous l’explique son responsable, Jean-Christophe Bolle-Reddat. « Le timing a été assez court. Nous avons réellement commencé à travailler sur ce projet à partir du 1er janvier 2009. Dès lors, il nous est venu à l’idée de nous servir de l’expérience acquise par la branche deux roues de la marque Peugeot. Nous nous sommes dit que le scooter était quand même ce qu’il y a de plus efficace pour se déplacer en ville. D’une part grâce à son étroitesse et d’autre part grâce à sa longueur très contenue, qui n’empêche pourtant pas de voyager à deux. Du coup, dans l’idée, nous avons conçu l’habitacle de Peugeot BB1 à la manière de deux scooters montés en parallèle, avec toujours cette idée d’avoir le passager arrière imbriqué dans le passager avant. Ce qui permet d’obtenir 4 places dans un véhicule extrêmement court ».

Photo 22 : Exclusif : au guidon de la Peugeot BB1



Ceci étant, obtenir un tel espace intérieur n’aurait pas été possible sans l’utilisation de moteurs/roues développés en partenariat avec Michelin. Ainsi, les roues arrière abritent chacune un moteur électrique de 7,5 kW (soit une puissance totale d’environ 20 ch et 320 Nm de couple disponible sur chaque roue). Ils sont alimentés par des batteries au lithium-ion, logées sous les assises, qui permettent à Peugeot BB1 de disposer de 120 km d’autonomie et d’atteindre la vitesse maximum de 90 km/h.


Deux manières possibles, soit via une simple prise secteur, soit par l’intermédiaire d’une borne de recharge spécifique. « L’autre particularité du monde du scooter que nous avons voulu intégrer au projet, c’est cette façon de s’asseoir relativement verticale. De plus nous avons souhaité conserver l’ensemble des commandes (accélérateur, frein, direction…) au guidon afin, notamment, de pouvoir supprimer le pédalier.», nous explique Jean-Christophe Bolle-Reddat.

Photo 8 : Exclusif : au guidon de la Peugeot BB1



A l’usage, les sensations sont effectivement très différentes. Comme en moto, il convient de pousser d’un côté ou de l’autre du guidon pour inscrire le véhicule en virage. Le freinage s’effectue via une poignée, quant aux accélérations, elles sont particulièrement franches, ce qui est le propre des véhicules électriques. Enfin, grâce à ses petites roues et à son encombrement réduit (2,50 m de long pour 1,60 m de large et seulement 600 kg), Peugeot BB1 braque dans un mouchoir de poche.


Nous retiendrons également son pare-brise panoramique à la forme si particulière, ses portes à ouverture antagoniste très pratiques, ses caméras de rétrovision ou encore son toit parsemé de cellules photovoltaïques souples chargées d’alimenter la ventilation en électricité. Enfin, pour ce qui est de l’espace intérieur, 4 adultes tiennent sans problème, grâce notamment au double bossage du toit qui permet de libérer de l’espace pour la tête des passagers arrière.

Si le concept Peugeot BB1 n’a que peu de chance de voir le jour sous cette forme, il a le mérite d’ouvrir une nouvelle voie en matière de micro-citadine. Son architecture à mi-chemin entre auto et moto est, en effet, une belle réponse à l’encombrement des villes. Reste à savoir si Peugeot poursuivra dans cette direction…