Bentley annonce un moteur hybride rechargeable pour 2017

Voir le site Automoto

Bentley Mulsanne Hybrid Concept, présenté au Salon de Pékin le 20 avril 2014
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-04-09T12:42:00.000Z, mis à jour 2014-04-11T12:01:58.000Z

Pliant devant la tendance de l'électrique, le constructeur d'automobiles de luxe Bentley dévoile pour le Salon de Pékin (Chine) un système hybride pour l'horizon 2017, et qui équipera initialement son futur SUV.

La technologie hybride prend de l'ampleur dans le monde automobile, et non plus sur des modèles comme la Toyota Prius. Après avoir investi le trio d'hypercars McLaren P1-Porsche 918 Spyder-Ferrari LaFerrari ainsi que la Formule 1, la technologie s'étendra prochainement au secteur de l'ultra-luxe, par le biais de Bentley.


Luxe, calme, et électricité
La firme de Crewe a annoncé ce mercredi 9 avril l'arrivée d'un système hybride rechargeable (plug-in pour les anglophiles), présenté sur un prototype de Mulsanne - modèle le plus prestigieux de la gamme - au Salon de Pékin le 20 avril prochain. Ce prototype adoptera pour l'occasion des détails extérieurs et intérieurs en cuivre, afin de « souligner les courbes électriques du véhicule ».

« La technologie hybride rechargeable correspond indéniablement aux valeurs de Bentley, à savoir un luxe exceptionnel et des performances souples » déclare Wolfgang Schreiber, président-directeur général de Bentley, « en associant nos moteurs de renom à l'énergie électrique, nous renforçons et nous améliorons ces deux caractéristiques. »


Dès 2017 sur le SUV
« Nous allons donc progressivement introduire ce groupe motopropulseur dans l'ensemble de notre gamme » précise W. Schreiber, « d'ici la fin de la décennie, au moins 90 % de nos modèles seront disponibles en version hybride rechargeable. » Plus concrètement, Bentley nous apprend que « la technologie hybride fera son apparition en 2017, dans le SUV Bentley », ce dernier ayant été confirmé au mois de mars 2014.

Selon le constructeur anglais, « ce système hybride rechargeable permettra d'accroître la puissance de 25 % et de réduire de 70 % les émissions de CO2. » Après calcul, une motorisation comme le 6,75 litres V8 biturbo 512 chevaux (présenté ici) sous le capot du SUV pourrait grimper à 640 chevaux.

En raison du poids logiquement élevé - sans parler des batteries -, ce système hybride devrait rejeter autour de 90 g/km de CO2 et consommer moins de 5 L/100 km. Autre précision, Bentley assure que ses modèles équipés d'une telle motorisation « pourront fonctionner exclusivement à l'électricité sur une distance d'au moins 50 km ». Une obligation face à des agglomérations européennes prévoyant de bannir prochainement les modèles les plus polluants de ses centres-villes.