BMW : 36 millions d’euros d’amendes, les Mini dans le viseur des U.S.A.

Voir le site Automoto

Mini Cooper D
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2015-12-22T17:25:29.255Z, mis à jour 2015-12-22T17:26:28.499Z

Le groupe allemand a écopé d'une amende de 40 millions de dollars (36,4 millions d’euros) en raison de problèmes liées à ses opérations de rappel sur des Mini Cooper de 2014 et 2015.

Entre le scandale Volkswagen et l'amende de BMW, les Etats-Unis s'acharnent sur les constructeurs allemands pour de bonne raisons.

Essai Vidéo : Mini Cooper S Coupé


Amende record pour BMW

Le constructeur allemand vient d’écoper d'une amende de 36,4 millions d’euros, (18 millions avec sursis), aux Etats-Unis pour des « lacunes dans ses opérations de rappel de véhicules », a indiqué l'agence de la sécurité routière américaine. La faute principale de la marque allemande est ses manquements dans les rappels de véhicules qui ne répondaient pas aux normes des tests de résistance aux chocs (crash tests). 

L'amende se décompose en 9 millions d’euros en numéraire, 9 millions d’euros sont destinés à la mise aux normes des voitures et 18 millions seront imposés si BMW n’arrive pas à se mettre en conformité avec la décision de la l'agence de la sécurité routière américaine, ou commet d'autres infractions aux règles de la sécurité routière, comme dans le passé.  La firme bavaroise a déjà écopé d'une amende de 2,7 millions d’euros en 2012 pour des motifs similaires.


Mini Cooper 2014 et 2015 en cause

Les modèles concernés sont les « Mini Cooper 2014 et 2015 », d’après l'agence de la sécurité routière américain, la résistance aux chocs latéraux est insuffisante et incorrectement détaillée dans la notice d'homologation de cette voiture. BMW North America devra mettre en place des contrôles renforcés qui passent obligatoirement par l'embauche d'un consultant indépendant afin d’améliorer ses opérations de rappel.

Essai Duel : Citroën DS3 vs Mini Cooper