BMW complète la production de la nouvelle MINI aux Pays-Bas

Voir le site Automoto

MINI Cooper et Cooper S génération 2014
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-02-18T08:46:00.000Z, mis à jour 2014-02-18T08:57:57.000Z

Malgré l'extension du site britannique d'Oxford, le groupe allemand BMW est contraint d'augmenter la capacité de production de la prochaine et troisième génération de MINI à Born aux Pays-Bas.

Devant des ventes toujours plus hautes, battant un record en 2013 à 305.030 unités, le site historique de la marque MINI d'Oxford, au Royaume-Uni, a décider de s'étendre pour accueillir la troisième génération débarquant dans quelques semaines, via un investissement de plus de 300 millions d‘euros.


Délocalisation en Hollande
Apparemment, cela n'a pas suffit puisque le groupe BMW, propriétaire de MINI, a décidé d'ouvrir un nouveau site de production, générant 1.500 nouveaux emplois. L'usine n'est pas située outre-Manche, mais aux Pays-Bas. C'est le site VDL Nedcar de Born, aux frontières de la Belgique et de l'Allemagne, qui a été retenu, notamment pour son passé lié à l'assemblage de Volvo, de Mitsubishi et de Smart.

"La marque MINI est en croissance substantielle", déclare le directeur de production Harald Krüger, "c'est pourquoi nous avons besoin d'une capacité de production additionnelle externe en plus de la capacité de l'usine d'Oxford assemblant environ 260.000 unités par an en moyenne. Cette dernière "est et restera le coeur de la production MINI".

A savoir, une autre unité de production Magna Steyr située à Graz en Autriche se charge de produire les crossovers Countryman et Paceman.