BMW : un futur pick-up premium en prévision ?

Voir le site Automoto

BMW M3 Pickup Concept 2011
Par Tran HA|Ecrit pour TF1|2016-07-21T14:15:51.328Z, mis à jour 2016-07-21T14:15:51.328Z

Il semblerait que BMW songe à commercialiser un pick-up, une première dans l’histoire du constructeur bavarois, qui pourrait bien suivre l’exemple de Mercedes-Benz qui lancera prochainement un pick-up premium.

Dans le monde de l’automobile, les poissons d’avril deviennent rarement réalité, mais cette fois-ci, cela pourrait bien être le cas chez BMW…


Un poisson d’avril à l’origine du concept BMW M3 Pick-up

Le 1er avril 2011, le constructeur allemand présenta, en guise de poisson d’avril, un concept BMW M3 Pick-up : une M3 modifiée avec une benne de chargement à l’arrière, à l’instar des coupés sportifs transformés en pick-ups que l’on retrouve par exemple chez Holden ou Ford en Australie. BMW a même poussé le vice jusqu’à faire rouler sa M3 Pick-up sur le circuit du Nürburgring, faisant sensation auprès des fans de la marque.

A l’époque, les dirigeants de BMW ont affirmé qu’il était improbable qu'un pick-up M voit le jour au sein de la gamme, jusqu’à aujourd’hui, où Marc Werner, directeur de BMW en Australie, a confié au magazine Motoring qu’il ne « faut jamais dire jamais », et que BMW envisage sérieusement cette option. Avec la prudence qui s’impose, Werner a déclaré : « il est plus facile pour Mercedes de le faire car ils ont déjà des vans et véhicules utilitaires, ce que nous n’avons pas. Ce sera plus dur pour nous, mais nous verrons bien comment Benz le fera. »


Pick-ups premium : la concurrence est déjà en marche

Des informations à prendre avec des pincettes, car elles sont contradictoires avec les affirmations de Hendrik von Kuenheim, directeur BMW des zones Asie, Pacifique et Afrique du Sud, qui a déclaré l’an dernier que BMW ne produira pas de pick-up.

Rappelons que chez la concurrence, un pick-up premium Mercedes-Benz est bien en préparation, et a été officiellement annoncé pour un lancement avant 2020. Une volonté de croissance tout à fait en phase avec le marché, afin de conquérir non pas les clients américains, déjà bien fournis en pick-ups, mais les automobilistes d’Amérique Latine, d’Afrique, d’Océanie mais également d’Europe.