L'objectif de BMW ? "Devenir le numéro un" dans le monde de la voiture autonome

Voir le site Automoto

BMW iNEXT
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-07-03T07:10:06.233Z, mis à jour 2016-07-04T08:31:22.676Z

Le constructeur bavarois a le regard tourné vers l'avenir et a présenté son alliance avec Intel et Mobileye avec pour objectif de commercialiser sa première voiture autonome d'ici cinq ans, soit 2021.

Chez BMW, l'envie d'entrer dans une nouvelle ère est bien présente. Et alors que les rumeurs concernant une i8 100% électrique se sont multipliées ces dernières semaines, la marque bavaroise a également rappelé son intention de frapper un grand coup dans le monde de la voiture autonome en s'associant avec deux géants très réputés dans ce type de technologies.


Sur le marché d'ici 2021 ?

« Ensemble, avec nos partenaires Intel et Mobileye, nous développerons les solutions et innovations nécessaires pour une conduite pleinement autonome, a déclaré Haral Krüger, le grand patron du constructeur teuton, lors de la présentation du projet à Munich. Nous amènerons ces technologies dans une production en série d'ici 2021 avec la BMW iNEXT (…) Notre but est clairement d'être le numéro un de la voiture autonome. »


BMW iNEXT


Museler la concurrence

Si le projet est ambitieux sur le papier, d'autant que la concurrence est rude (Tesla mais aussi Audi avec sa RS7 Piloted Driving Concept), BMW, quia déjà présenté un concept Vision Next 100 lors du dernier Salon de Genève, a aussi le mérite de savoir s'entourer. Intel est depuis plusieurs années le numéro un mondial des semi-conducteurs alors que Mobileye, qui a signé un partenariat stratégique avec Volkswagen en janvier dernier concernant les technologies de traitement d'image en temps réel, revendique la place de leader des systèmes anti-collisions.

Duel Automoto : l'Homme face à l'Audi autonome sur circuit, qui l'emporte ?


« L'affaire Tesla »...

Reste à savoir si ce trio arrivera à réaliser ses objectifs en permettant aux véhicules du constructeur bavarois d'être compatible avec plusieurs niveaux de conduite autonome, laissant notamment une place centrale au conducteur humain pour qu'il puisse reprendre le contrôle. BMW sait en tout cas le faire comme le démontre sa dernière Série 7 avec le « Pack Advanced Safety » qui permet une conduite autonome et le « Park Assist » qui offre la possibilité à la voiture de se garer toute seule. Une donnée très importante, surtout en ce moment où la voiture autonome n'a pas le vent en poupe.


La raison ? Un premier accident mortel pour Tesla dans ce domaine. Joshua Brown, automobiliste bien connu de la marque, est malheureusement décédé après être entré en collision avec un camion alors que la fonction « Autopilot » était enclenchée sur sa Model S.

Grand Format : Jusqu’où ira Tesla ?