Bol d'Or 2014 : Kawasaki conserve son trophée

Voir le site Automoto

Bol d'Or 2014 - Kawasaki
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-04-27T17:00:00.000Z, mis à jour 2014-04-27T17:20:40.000Z

La Kawasaki n°11, pilotée par Grégory Leblanc, Matthieu Lagrive et Nicolas Salchaud, a remporté ce dimanche la 78e édition du Bol d'Or, au terme d'une jolie remontée. Le team SRC, déjà vainqueur ces deux dernières années, s'élançait en effet de la 16e place sur la grille. La Yamaha du GMT 94 et le Junior LMS Suzuki de la catégorie Superstock, respectivement représentés par David Checa, Kenny Foray, Mathieu Gines et Baptiste Guittet, Etienne Masson, Gregg Black.

Chute, problème mécanique : cette 78e et dernière édition du Bol d'Or sur le tracé de Magny-Cours a été particulièrement mouvementée aux avant-postes et pour la 3e année consécutive, la victoire revient au final à la Kawasaki n°11. Pourtant son week-end avait plutôt mal débuté...

Une course pleine de rebondissements
Le Bol d'Or, première épreuve du Championnat du Monde d'Endurance, se tenait ce week-end sur le circuit de Magny-Cours : une course de 24 heures, qui a fait de nombreuses victimes. Première équipe à en faire les frais: la Kawasaki tenante du titre, avec un de ses pilotes Matthieu Lagrive qui chute lourdement aux essais. Les hommes du SRC devront se contenter d'une 16e place sur la grille ; la pole position ayant été décrochée par la Honda n°111 pilotée par Julien Da Costa, Freddy Foray, Sébastien Gimbert, grâce à un temps cumulé de 1.40.802. La Yamaha n°94 et la Suzuki n°1 partaient juste derrière, en embuscade et le team de Dominique Méliand va d'ailleurs prendre un parfait envol puisque la GSX-R va rapidement se trouver aux commandes de la course ; position qu'elle occupera jusqu'au milieu de la nuit avant cette chute de Vincent Philippe. Fracture du bras pour le pilote. Son team est contraint à l'abandon. La Honda n°111 hérite donc de la tête devant la Yamaha n°94 : les deux motos resteront quasiment roues dans roues jusqu'à l'aube.

Kawasaki revenue de (très) loin
Aux alentours de 11h du matin, la machine du GMT chute, cédant ainsi sa 2e place à la Kawasaki qui effectuait une superbe remontée. Puis la Honda, parti de la pole position, va à son tour être trahie par son moteur. Le SRC se retrouve alors propulsé en tête de course, à trois heures du terme, comme lors de ces deux dernières éditions. Les quelques gouttes de pluie n'auront aucun impact sur le classement aux avant-postes : la n°11 (Grégory Leblanc, Matthieu Lagrive, Nicolas Salchaud) s'impose devant la n°94 (David Checa, Kenny Foray, Mathieu Gines) et la première Stocksport : la Suzuki n°72 du Junior LMS (Suzuki Baptiste Guittet, Etienne Masson, Gregg) 4e place de la Kawasaki n°8 du team Bollinger qui complète le podium EWC. Il faut ensuite aller jusqu'aux 8e et 10e positions pour trouver les deux autres Stocksport des équipages Bardet/Carrillo/Nigon (Yamaha n°333) et Loiseau/Maitre/Buisson (Suzuki n°33) ; la première Open, la Metiss étant venue s'intercalée à la 9e place. Kawasaki prend très logiquement la tête du championnat avec 55 points, dont 15 attribués aux classements intermédiaires ; Yamaha étant relégué à cinq longueurs.

Cette épreuve était la dernière disputée sur le tracé de Magny-Cours. En effet, le Bol d'Or prendra la direction du Castellet l'an prochain.