Bol d’Or 2015 : triomphe de Kawasaki, titre pour Suzuki

Voir le site Automoto

Bol d'Or 2015   Suzuki
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-09-21T17:06:31.502Z, mis à jour 2015-09-21T18:08:18.941Z

Grégory Leblanc, Matthieu Lagrive et Fabien Foret ont remporté ce dimanche la 79e édition du Bol d’Or sur la Kawasaki n°11. La Suzuki n°30 de Vincent Philippe, Anthony Delhalle et Etienne Masson, classés 3e, s’adjuge quant à elle le titre.

Le Bol d’Or était de retour sur le tracé du Castellet ce week-end -après 16 années passées du côté de Magny-Cours. Cette course, qui faisait également office de finale pour le Championnat du Monde d’Endurance, a tenu toutes ses promesses…

Un plateau décimé de moitié

55 équipages étaient présents au départ pour cette ultime épreuve du calendrier mais seulement 30 rallieront l’arrivée. Et parmi les abandons à déplorer figurent des pointures : comme le trio  Julien Da Costa / Sébastien Gimbert / Freddy Foray, qui s’étaient hissés en tête sur les coups de 2h du matin après être partis de la 4e place. Leur Honda n°111 sera contraint de se retirer à cause d’une surchauffe à 4h du drapeau à damier. Quelques heures plus tôt, la Yamaha n°7 du YART avait été victime elle aussi d’une pleine charge moteur. Déception pour ses pilotes Broc Parkes / Max Neukirchner / Sheridan Morais, qui s’étaient qualifié en 2e position.

Tout s’est en revanche parfaitement déroulé, ou presque pour les polemen, Grégory Leblanc, Matthieu Lagrive et Fabien Foret : ces derniers signent un 4e succès consécutif sur cette épreuve ; prouvant que le Castellet leur réussit tout autant que Magny-Cours. La Yamaha n°94 de David Checa, Mathieu Gines et Kenny Foray se classe 2e au terme d’une splendide remontée. Les Champions du Monde 2014 avaient en effet dégringolé en fond de tableau, après une chute de Checa dans la fin du premier tour. La Suzuki n°30 de Vincent Philippe, Anthony Delhalle et Etienne Masson grimpent sur la 3e marche du podium : un résultat suffisant pour s’offrir le titre, le 14e de Dominique Méliand qui emmène le team. Vincent Philippe, avec neuf couronnes à son actif, devient quant à lui le pilote français le plus sacré en endurance !

La Suzuki n°4 triomphe en catégorie Superstock grâce à une 4e place au scratch. A son guidon : Cédric Tangre, Julien Enjolras et Michel Savary.