Brillance BS4 : place au break

Voir le site Automoto

Brillance BS4 : place au break
Par etf1|Ecrit pour TF1|2008-08-13T16:32:00.000Z, mis à jour 2008-08-13T16:32:00.000Z

Brillance, qui devrait parvenir tôt ou tard à vendre ses modèles en France, présentait récemment au salon de Pékin le dérivé break de sa berline BS4, signé Pininfarina.

Sur nos routes avant 2009 ?

Né il y a 3 ans sur les cendres du réseau Rover, l’importateur Asie Auto lutte au coude à coude avec son rival China Automobile pour parvenir à ses fins : commercialiser la première chinoise sur le sol français. Précisons toutefois que ce n’est pas encore pour tout de suite, Asie Auto évoquant à présent l’échéance du Mondial de Paris, en octobre prochain, pour l’annonce d’un calendrier de lancement des différents modèles et de leurs tarifs. D’ici là, la gamme sera fin prête et comptera 4 modèles : la petite BS2, un coupé low cost BS3, la berline familiale BS4 et une grande BS6 pour le "haut de gamme".

Plus heureux que celui de la berline, le style du break BS4, avec son hayon très incliné, ne manque ni d’élégance, ni de dynamisme. Ce design répondant à des critères très européens évoque certains breaks d’outre-Rhin. C’est PininFarina, déjà auteur des BS4 berlines et BS6, qui le signe.

Long de 4,64 m, ce modèle compact présente un gabarit à mi-chemin entre celui d’une Renault Mégane Estate (4,50 m) et d’une Laguna Estate (4,80 m).

Une présentation intérieure d’apparence flatte

A bord, les formes traditionnellement excentriques des modèles chinois laissent place à un design sobre et moderne, bref, à l’allemande, avec également une dose d’esprit suédois (façon Saab par exemple…). Haut de gamme à prix cassé, ce modèle fait le plein d’équipements pour impressionner le chaland : sellerie cuir, boîte automatique, GPS, écrans DVD intégrés aux appuie-têtes… La modularité devrait pour sa part se résumer à une banquette arrière repliable, dégageant une surface longue d’1,70 m.

Sous le capot, les moteurs de la berline devraient répondre présents, à savoir un seul et même bloc 1.8 essence décliné en version atmosphérique de 136 ch, ou turbo, de 170 ch.

Pour davantage de détails, il faudra patienter jusqu’au prochain Mondial de Paris.