La Bugatti Chiron pourrait adopter une version hybride

Voir le site Automoto

Bugatti Chiron 2016
Par Marie LIZAK|Ecrit pour TF1|2016-08-29T10:36:35.556Z, mis à jour 2016-08-29T10:36:35.556Z

Dévoilée au dernier salon de Genève, la radicale Bugatti Chiron pourrait adopter une déclinaison hybride. Cette dernière aurait principalement pour but de lui offrir plus de puissance et de performance.

Selon Wolfgang Dürheimer, la possibilité d’une Bugatti Chiron hybride serait envisagée.


Objectif performance

Selon une interview accordée à Autocar, le PDG de Bugatti, Wolfgang Dürheimer a affirmé qu’une déclinaison hybride de la Chiron était actuellement en considération, en réponse aux nombreuses rumeurs circulant à ce sujet. Néanmoins, cette évolution n’aura pas pour but de réduire les émissions polluantes ni la consommation, qui s’envole à près de 20 l/100 km en cycle mixte. En effet, si une motorisation hybride fait son entrée sous le capot de l’hypercar, ce n’est que dans un seul but : la performance.

Exit donc la possibilité de circuler sans brûler d’essence en ville comme avec une Porsche 918 Spyder ou une McLaren P1, ici, les deux moteurs devraient être constamment sollicités afin d’offrir des performances supérieures au coupé thermique.


Encore plus de puissance

Si cette déclinaison hybride finit par voir le jour, elle se positionnerait alors au-dessus de la Chiron thermique dans la gamme. Pour rappel, cette dernière est équipée d’un W16 8,0 litres quadriturbo de  1.500 chevaux, capable d’atteindre les 100 km/h en 2,5 secondes et une vitesse de pointe bridée à 420 km/h.

Produite à 500 exemplaires, dont 200 ont déjà été vendus au prix de 2,4 millions d’euros, elle remplace la Veyron, restée 11 ans au catalogue du constructeur.