Bugatti Vision Gran Turismo 2015 : hypercar virtuellement époustouflante

Voir le site Automoto

Bugatti Vision Gran Turismo 2015
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-09-02T12:55:12.001Z, mis à jour 2015-09-03T08:39:49.488Z

Avant de présenter la Chiron de série en bonne et due forme, Bugatti révèle son bolide virtuel Vision GT, destiné au jeu vidéo Gran Turismo 6, avant d’être exposée au Salon de Francfort du 15 au 17 septembre.

Impressionnante. C’est le premier mot qui vous vient à la bouche, après l’avoir laissée béante durant les premières secondes de découverte. Elle était annoncée<em>&nbsp;"passionnante", "époustouflante", "saisissante"</em>, la Vision Gran Turismo de Bugatti respecte ses promesses.

« Nous ramenons Bugatti à ses racines », la Bugatti Vision GT faisant référence à la Type 57 Tank ayant remporté les éditions 1937 et 1939 des 24 Heures du Mans, tout en étant « identifiable sans ambigüité comme étant une Bugatti et incarner sans restrictions les valeurs de la marque et chaque composant du véhicule devait remplir une fonction de performance réelle. »


Avant-goût d’une référence automobile

La future Chiron, remplaçante de la Veyron, s’illustre donc sous les traits de cette voiture virtuelle reprenant beaucoup de détails actuels, comme la calandre, les projecteurs horizontaux, la cabine avancée, ainsi que la rupture latérale, englobant ici le pavillon, entre des teintes bleu marine et bleu de France. Et évidemment, les lames avant, aubes, ailettes, jupes latérales pullulent à l’avant de la Bugatti, dans l’optique de coller à la route.

A l’arrière, un gigantesque aileron par des ailes pour trôner au-dessus de la poupe dans la continuité du pavillon, liés par une dorsale évoquant la Type 57 Atlantic de 1936, ou encore la F1 McLaren MP4-25 de 2010. Dans les ouïes d’aération du moteur, une simple ligne horizontale se distingue et vient confirmer l’abandon des feux circulaires, comme vu sur le prototype camouflé de la Chiron. On note également un traitement proche de la Lamborghini Aventador Superveloce, marqué par les 4 sorties d’échappement, une ressemblance pas forcément fortuite car Bugatti est lié à la marque par le groupe Volkswagen.

L’intérieur, modelé dans la fibre de carbone, est généreusement recouvert d’Alcantara, des deux mêmes tons que l’extérieur. Le volant type F1 regroupe une myriade de boutons et informations, ces dernières étant complétées par un écran. La console centrale, très fine, héberge quelques commandes tactiles, poussoirs, et le tracé du circuit du Mans.

► Voir les images de la Bugatti&nbsp;Vision Gran&nbsp;Turismo&nbsp;


Quels chiffres ?

Toutefois, le mystère réside dans les performances de cette Bugatti. La marque ne divulgue en rien les possibilités de la Vision Gran Turismo, mais il est certain qu’elle hérite de la motorisation 8,0 litres W16 aux 4 turbos suggéré par le capot moteur "16.4", dont la puissance maximale serait de 1.500 chevaux grâce à l’emploi d’une unité électrique. Avec un poids très faible comparé aux 2 tonnes de la Veyron, l’accélération devrait être stupéfiante (espérons autour de 2 secondes), et une vitesse de pointe pourquoi pas supérieure au record de 431,072 km/h de la Super Sport en 2010.

La présentation de la Bugatti Chiron Vision Gran Turismo sera réalisée sous forme de show-car physique au Salon de Francfort le 15 septembre, au lendemain d’une soirée Volkswagen où elle fera son avant-première, la Chiron étant prévue au Salon de Genève en mars 2016.

Le dernier exemplaire de la Bugatti Veyron, et le prochain record de vitesse confirmé à Automoto :