Dans l'actualité récente

BYD Tang 2015 : un SUV hybride de 505 chevaux !

Voir le site Automoto

BYD Tang, SUV hybride lancé début 2015 en Chine avec moteur essence + 2 blocs électriques de 505 chevaux, coûtant de 300 à 600.000 yuans.
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-01-22T14:32:00.000Z, mis à jour 2015-01-22T14:56:29.000Z

Plutôt réputé chez nous pour ses copies de modèles que par son expertise dans la motorisation et batteries électriques, le constructeur chinois BYD lance une évolution "Tang" de son SUV, désormais hybride et puissant de 505 chevaux.

BYD n'est toujours pas importé dans nos contrées, et n'a toujours pas rencontré le succès escompté, voulant même devenir le numéro 1 automobile à court terme il n'y a pas si longtemps. Le constructeur, qui était leader des ventes en Chine il y a quelques années avec sa berline F3, veut se démarquer et mettre de compter son image de « copieur de voitures » avec sa nouveauté, la Tang, présentée à Shenzhen le 20 janvier.

>> Voir le BYD Tang 2015 en photos officielles


BYD progresse, mais copie toujours
Tout d'abord, il ne s'agit que d'un restylage de l'ancien S6, SUV lancé en 2011 - avec une reprise de la carrosserie du Lexus RX - non seulement à domicile, mais aussi en Amérique du Sud et, plus proche de chez nous, en Algérie. Il est plus précisément tiré du plus haut de gamme S7, aussi basé sur le S6, et du concept Tang présenté au Salon de Pékin en avril 2014.

Avec des feux plus complexes, une large calandre, un hayon remanié et une planche de bord totalement revue avec quelques inspirations Mercedes et Chevrolet, une instrumentation digitale 12 pouces, un grand écran tactile, un purificateur d'air efficace en moins de 4 minutes, le Tang est indéniablement dans son époque. Reste à améliorer la finition, les matériaux de la planche de bord ne semblant pas si flatteurs.


Hybride de 505 ch !
Or le plus important dans ce BYD Tang est sa motorisation, puisqu'il se revendique le SUV hybride le plus puissant du monde, s'appuyant sur son expertise dans les batteries (téléphones portables, puis automobiles avec la Qin, vendue à 14.750 exemplaires en 2014). Doté du moteur thermique 2,0 litres turbo 4 cylindres essence de 205 chevaux/320 Nm, combiné à deux blocs électriques, l'un sur la chaîne de transmission, l'autre à l'avant pour entraîner les roues, tous deux développant 150 chevaux et un couple de 200 Nm.

Le tout produit une puissance totale de 505 chevaux, et un couple grimpant à 820 Nm, loin devant un Porsche Cayenne S e-Hybrid de 416 ch. Le Tang réalise ainsi un 0-100 km/h en moins de 5 secondes, soit l'un des plus vifs SUVs au monde, toutes catégories, derrière le BMW X5 M par exemple (4,0 secondes). La consommation serait en moyenne de 2 litres/100 km, pour un roulage 100% électrique de 80 km maximum via les batteries Lithium-Polymère (LiFePO4) de 18 kWh. A la manière du Mitsubishi Outlander PHEV, il peut également rouler en mode hybride essence + électrique (avant ou arrière, ou les deux).

Et ce n'est pas tout, puisque deux éditions limitées viennent se greffer au lancement, l'une uniquement esthétique/confort "Limited" apportant des jantes alliage rouge, sellerie cuir, l'autre "Ultimate Edition" offrant un kit carrosserie sport pas de très bon goût (notamment les jantes noir-or), des inserts fibre de carbone et un gain de performance (plus de puissance ? de couple ?), faisant passer le 0-100 km/h à 4,4 secondes... et le tarif de 41.500 à 83.000 euros (300.000 à 600.000 yuans).

Le tout est réservé pour la Chine, et BYD prévoit de lancer un modèle plus compact Song hybride, ainsi qu'un SUV urbain hybride rechargeable, le Yuan.

Retour sur le Salon de Pékin 2014 en vidéo :