Cadillac CTS semi-autonome 2016 : projet ambitieux pour General Motors

Voir le site Automoto

General Motors présente la future Cadillac CTS semi-autonome prévue pour 2016
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-09-08T15:43:00.000Z, mis à jour 2014-09-10T11:01:40.000Z

Lors du salon international dédié aux systèmes de transports intelligents à Détroit, General Motors s'est officiellement invité sur le segment des voitures autonomes pour 2016 avec sa future Cadillac CTS.

Dans le domaine des voitures autonomes, constructeurs automobiles (Renault, Volvo ou encore Nissan) et grandes firmes internationales (Google et Baidu, entre autres) rivalisent d'ingéniosité pour préparer l'automobile de "demain". Dimanche 7 septembre, General Motors s'est officiellement invité sur ce segment par la voix de sa PDG, Mary Barra, lors du salon international dédié aux systèmes de transports intelligents à Détroit.

>> Voir les photos de la future Cadillac CTS semi-autonome 2016

Des véhicules partiellement autonomes dès 2016

"Super Cruise". Tel est le nom du module de GM qui devrait accompagner la future Cadillac 2017, lancée en 2016. Grâce à un contrôle de la vitesse et du freinage, ce système offrirait un mode de conduite sans les mains dans des situations toutefois minimalistes, à savoir sur les voies rapides et en ville.

Par ailleurs, GM commercialisera dès l'automne 2016 aux Etats-Unis une Cadillac CTS équipée d'une technologie de communication entre véhicules, permettant ainsi une autonomie partielle de l'auto. Seul problème (et de taille) : la voiture disposant de ce système ne pourra communiquer qu'avec celles équipées de la même technologie, dont la généralisation aux autres marques du groupe pourrait prendre du temps selon Mary Barra.

Ambitieux mais réalisable pour 2016 ?

"Je suis convaincue que les clients vont adopter les systèmes de communication entre véhicules et les systèmes de conduite assistée pour une raison très simple: ils sont la réponse à des problèmes du quotidien que les gens veulent voir résolus", a néanmoins insisté la PDG de GM.

Si le projet se veut ambitieux, reste à savoir s'il est réalisable pour la fin de l'année 2016. D'autant que les concurrents de GM sont nombreux dans ce domaine et semblent avoir un tour d'avance sur le groupe américain. Pour rappel, Volvo avait déjà dévoilé son projet "Drive me" en avril dernier avec 100 véhicules déjà opérationnels dans la région de Göteborg, en Suède. Quelques jours auparavant, Google présentait ses améliorations pour la conduite en ville sans conducteur via un essai vidéo.

Attention donc à ne pas confondre vitesse et précipitation du côté de GM.