Carlos Ghosn sur TF1 : le PDG de Renault s'excuse

Voir le site Automoto

Carlos Ghosn au 20H de TF1 le 14 mars
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2011-03-15T16:18:00.000Z, mis à jour 2011-03-15T16:33:48.000Z

Le PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn a annoncé s'être "trompé. Il était hier soir sur le plateau de Laurence Ferrari au Journal de 20 heures pour s'expliquer sur l'affaire d'espionnage industriel.

Carlos Ghosn s'est excusé hier sur l'affaire d'espionnage industriel de Renault. Le PDG était sur le plateau de TF1 hier soir.


Ils étaient trois à être soupçonnés dans cette affaire d'espionnage industriel, qui n'est bientôt plus. Matthieu Tenenbaum, Michel Baltazard et Bertrand Rochette ont été blanchis dans cette affaire, suite aux déclarations du procureur de Paris et du Conseil d'Administration réuni hier. Les intéressés se verront proposer « une réintégration et/ou une indemnisation », précise le communiqué.


Alors que Carlos Ghosn avait justifié ses décisions lors de son passage le 23 janvier dernier au JT de TF1, il est donc revenu sur les derniers évènements et sur la mise hors de cause des 3 accusés. Il déclarait hier soir : « Je me suis trompé, nous nous sommes trompés et d'après les conclusions que nous avons entendues du procureur de Paris, il semble que nous ayons été trompés ».


Suite à cette affaire, Carlos Ghosn a décidé de ne pas toucher sa part variable, un bonus de 1,6 million d'euros attaché aux opérations de 2010. Il a refusé également tout stock-option en 2011, et a décidé que « Patrick Pélata ainsi que l'ensemble des cadres dirigeants impliqués », en précisant sur le plateau « de près ou de loin », en fassent de même.


Un temps proposée, la démission du n°2 de Renault, Patrick Pélata, a été refusée par le PDG. Carlos Ghosn s'est expliqué sur ce point en précisant qu'il ne devait pas « rajouter de crise à la crise ».

Reste à Renault à fermer le dossier et à en tirer les conséquences, pour ne pas subir un autre fiasco de ce genre...