Caterham n'est pas à vendre !

Voir le site Automoto

Caterham F1 Seven
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-05-28T13:39:00.000Z, mis à jour 2014-05-28T13:56:34.000Z

Après les rumeurs d'Edge Malaysia voulant que le groupe Caterham soit revendu pour 432 millions d'euros, le PDG Tony Fernandes a affirmé que l'entreprise n'était pas à vendre, mais qu'elle cherchait des financements supplémentaires.

Lundi 26 mai 2014, le média Edge Malaysia annonçait que le groupe malaisien Caterham allait être revendu pour une somme de 586 millions de dollars, soit 432 millions d'euros, s'appuyant sur le partenariat en berne avec Renault au sujet de l'Alpine ou l'écurie de F1 en sursis.

> Voir la nouvelle Caterham Seven 250R Kamui Kobayashi


Pas à vendre !
Cependant, le communiqué officiel n'a pas tardé - paru mardi 27 mai au soir - et vient démentir ces informations en apportant une "clarification". Le texte est court mais efficace, débutant par cette affirmation "Caterham Group n'est pas à vendre".

Caterham rajoute que l'entreprise cherchait néanmoins de nouveaux investissements afin de répondre au développement des plans ambitieux, comprenant la commercialisation de la nouvelle sportive commune avec Renault Alpine, mais aussi un crossover.


Fernandes reste
Quant à la position de Tony Fernandes, co-dirigeant du groupe automobile avec Kamarudin Meranun, elle est confirmée malgré les rumeurs sur un possible détachement et une priorité donnée à son club de football Queen Park Rangers.

"Nous aimons ce que nous construisons et nous cherchons toujours d'autres investissements" déclare Tony Fernandes dans le communiqué, "ce n'est que peu différent des débuts d'Air Asia [ndlr : que possède également le Malaisien]. Oui nous nous lançons des défis en permanence et prenons des décisions, de la structure aux projets, au sein du groupe. Ce sont des opérations courantes. Cela ne signifie pas que nous vendons."