Chase Carey : "La F1 ne peut plus être dirigée comme une dictature"

chase-carey-f1-ne-plus-etre-dirigee-une-dictature-4254615
Le nouveau patron de la F1, Chase Carey, souhaite revenir à une gestion plus démocratique de la F1 !

Présent pour la première fois sur un circuit de F1 à l'occasion du Grand Prix de Singapour, Chase Carey, le nouveau patron de la F1 a livré ses premières impressions. Et il met les pieds dans le plat !

[Les monoplaces de Formule 1 en 2017]
site officiel de la F1, il a déclaré : « Diriger la F1 ne peut sûrement pas être la mission d'un comité, car un comité a tendance à devenir bureaucratique, mais il ne peut pas non plus y avoir une dictature, même s'ils sont probablement habitués ».

« On ne peut pas rendre tout le monde heureux tout le temps. Il faut comprendre ce que chacun veut et ensuite trouver un chemin à suivre », a ajouté l'ancien vice-président de la 21st Century Fox.

Le rachat de la F1 par Liberty Media en trois questions

« Le monde admire Bernie »

Cette déclaration est sans doute une réponse aux propos de Bernie Ecclestone après le rachat de la F1 : «Si les choses ne se déroulent pas comme je pense qu'elles devraient se dérouler, je disparaîtrai. Et j'aurai peut-être tort...», avait confié le gérant de Formula One Management (FOM), qui fêtera ses 86 ans en octobre.

Cependant, Chase Carey a souligné l'énorme travail de Bernie Ecclestone pour faire de la F1 une des compétitions sportives les plus connues au monde : «Bernie a eu un succès énorme. Le monde admire Bernie pour le business qu'il a construit».

News associées