Chevrolet attaqué en justice par les concessionnaires français

Voir le site Automoto

Chevrolet Spark EV 2013
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-04-02T16:21:00.000Z, mis à jour 2014-04-02T16:30:01.000Z

Les concessionnaires français de la marque Chevrolet ont décidé de se regrouper derrière CNPA pour assigner le constructeur en justice. Ce dernier ne respecterait pas ses engagements suite à son annonce de retrait du marché européen.

Chevrolet devant la justice
Selon des informations du Parisien confirmées par l’AFP, les concessionnaires français ont décidé d’attaquer Chevrolet en justice suite à sa volonté de se retirer du marché Européen en 2016 pour privilégier notamment Opel. Le CNPA (Conseil National des Professions de l’Automobile) a déposé une assignation ce lundi auprès du tribunal de Grande Instance de Pontoise. Les chefs d’accusation portent sur « la brutalité et la déloyauté de l’annonce" et "le non-respect du préavis" fixé à deux ans.

Les 150 concessions françaises dénoncent la très mauvaise communication de Chevrolet, qui a caché son annonce bien qu’étant au courant depuis plusieurs mois. En outre, il semblerait que les conditions de travail durant le préavis ne soient pas totalement respectées par le constructeur, qui "ne remplit pas sa part du contrat."

Délais, indemnités,…
Les concessions françaises pointent également du doigt les délais d’approvisionnement rallongés à cause de la suppression du stock chez Chevrolet France ou encore des indemnités beaucoup trop faibles. Selon Le Parisien, les points de ventes avaient jusqu’au 31 mars pour accepter une indemnisation de 600 euros par véhicule, laquelle tomberait à 400 euros au 1er juin puis à 200 au 1er juillet. Seule "une minorité" aurait d’ailleurs accepté la solution de Chevrolet France, qui indique voir au cas par cas.

D'après les chiffres des immatriculations du mois de mars, Chevrolet a vu ses ventes baisser de 64,5 % par rapport à 2013. Les automobilistes français ont donc d’ores et déjà répercuté leur intention d’achat, sans doute à cause des problèmes de stock soulevés par le CNPA les privant de la réception rapide de leur véhicule acquis.