Dans l'actualité récente

Chômage technique en vue pour Renault en Espagne

Voir le site Automoto

Renault
Par Bertrand QUERNE|Ecrit pour TF1|2008-10-20T09:18:00.000Z, mis à jour 2008-10-20T09:18:00.000Z

Le constructeur automobile français Renault prépare des mesures de chômage technique en 2009 pour près de 5.500 ouvriers de son usine de Valladolid (nord), a affirmé dimanche sur son site internet le quotidien El Mundo.

Le constructeur automobile français Renault prépare des mesures de chômage technique en 2009 pour près de 5.500 ouvriers de son usine de Valladolid (nord), a affirmé dimanche sur son site internet le quotidien El Mundo.

Un porte-parole de la direction de Renault Espagne, contacté par l'AFP, a qualifié de "rumeur sans fondement" et de "spéculations" l'information, tout en refusant de formellement démentir la préparation d'un tel plan pour ce site. "Le nouveau plan que l'entreprise prépare, affecterait près de 5.500 ouvriers" et concernerait pour la première fois la partie fabrication de moteurs du site, qui emploie 1.600 personnes et qui jusqu'à présent était plutôt épargnée, affirme El Mundo sans citer ses sources.

La partie assemblage du site de Valladolid est déjà affectée par des mesures de chômage technique et il y est prévu un arrêt de production de dix jours dans les prochaine semaines, explique El Mundo.

Mardi, le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero avait annoncé être en discussions avec le président français Nicolas Sarkozy sur l'avenir des usines Renault en Espagne, face au plan de réduction de postes annoncé par le groupe français.

"J'ai discuté avec Sarkozy de Renault et nous nous sommes donné trois semaines pour travailler ensemble et essayer de fournir un réponse satisfaisante pour les deux pays" avait déclaré M. Zapatero, interrogé au Sénat sur l'avenir de l'usine de Valladolid. Cette usine qui fabrique des moteurs et les petits modèles Modus et Clio, est dans l'attente de l'attribution en 2009 de la fabrication d'un nouveau modèle, qui assurerait la pérennité du site.

Le secteur automobile espagnol est, de manière générale, durement touché par des réductions d'effectifs, avec par exemple l'annonce la semaine passée par le japonais Nissan de la suppression de 1.680 emplois à Barcelone (nord-est de l'Espagne).

Dans une interview publiée dimanche par le quotidien Publico, M. Zapatero a émis l'idée d'un "plan européen" d'appui à l'industrie affectée par la crise, en tout premier lieu pour aider le secteur automobile.

(avec agences)