Google Car : démission surprise du "cerveau" Chris Urmson

Voir le site Automoto

Chris Urmson - Google Car
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-08-07T09:32:44.997Z, mis à jour 2016-08-08T08:09:14.645Z

Élément clé du projet de voiture autonome développé par Google, Chris Urmson, a démissionné avec surprise suite à des divergences d'opinion avec John Krafcick, le patron de la division Google Car, selon le New York Times.

Gros coup dur pour Google. Et une bien mauvaise surprise, aussi. Chris Urmson, l'un des hommes clés du projet de voiture autonome d'Alphabet, la maison mère du géant de l'Internet, a annoncé son départ, vendredi 5 août.

La voiture autonome de Google autorisée sur les routes de Californie (2015)


Urmson : « Prêt pour relever un nouveau défi »

« Maintenant, environ 2,9 millions de kilomètres de conduite autonome plus tard, j'ai décidé que c'était le bon moment pour démissionner et trouver ma prochaine aventure » a-t-il écrit sur le site de blogs Medium. Avant de conclure : « après avoir dirigé nos voitures à travers l'équivalent de 150 ans de conduite humaine et avoir aidé notre projet à faire la transition entre la recherche pure et le développement d'un produit que nous espérons voir quelqu'un pouvoir utiliser un jour, je suis prêt pour un nouveau défi ».


Des divergences sur le futur du projet ?

Si aucun autre détail a été donné quant au départ de Chris Urmson, qui avait rejoint ce projet naissant il y a sept ans et demi, le New York Times a malgré tout évoqué des divergences d'opinion entre l'ex-tête pensante de la voiture autonome du géant américain et John Krafcick, le patron de la division Google Car, en citant des témoignages d'anciens salariés restés anonymes. Aucune information n'a également filtré concernant le futur du projet, même si ce dernier va poursuivre sur sa lancée.


Preuve en est : une commande d'une centaine de monospaces Pacifia a été passée à Fiat Chrysler en mai dernier pour venir garnir en 2017 la flotte de Google déjà composée de berlines luxes et de citadines développées par ses soins.

Voiture autonome Google : quand les premiers prototypes roulaient en 2014