Circulation alternée en Île-de-France : La campagne anti-pollution non prolongée mardi

Voir le site Automoto

Périphérique
Par Romain TAMBURRINO|Ecrit pour TF1|2014-03-17T16:34:00.000Z, mis à jour 2014-03-17T22:21:29.000Z

La mesure exceptionnelle de circulation alternée, mise en place ce lundi 17 mars en Ile-de-France afin de combattre le pic de pollution, ne sera pas reconduite mardi a annoncé Philippe Martin, le ministre de l'Ecologie.

Très critiquée, cette mesure n'a pas eu l'effet escompté, c'est-à-dire de réduire la pollution puisqu'elle était plus basse que prévue. Elle a toutefois permis à obtenir une circulation fluide et a fait rentrer un peu d'argent dans les caisses de l'Etat avec 4.000 PV dressés par les forces de l'ordre à 12h.

Mesure en partie respectée
La pollution est en baisse, voilà pourquoi le gouvernement a annoncé la fin de la circulation alternée à minuit. Pour rappel, seules les plaques d'immatriculation impaires pouvaient circuler aujourd'hui. Demain, tous les usagers pourront circuler normalement et les transports redeviendront payants.

Dans un communiqué de presse, la préfecture de police de Paris se félicite du civisme des citoyens puisque « 90% des véhicules en circulation dans la capitale se révèle être des véhicules autorisés à circuler. » A midi, la police avait distribué 3.859 PV et 27 véhicules ont été immobilisés.

Deux fois moins de bouchons
La mesure a été utile au niveau du nombre de bouchons puisque Bison Futé a relevé deux fois moins de bouchons que d'habitude. Le Centre National d'Information Routière comptait à 8h environ 90 km d'embouteillage contre « 200 à 250 km » en temps normal. La police note, pour sa part, une diminution très signicative du trafic urbain dans paris avec une circulation 25% moins dense qu'à l'accoutumée et 25 à 30% de moins sur les voies d'accès à Paris en fonction des axes.

Voici la différence entre une journée habituelle de bouchons à Paris et ce jour.


sytadin bouchons