Citroën C3 (2002-2017) : Saga de la citadine aux Chevrons

Voir le site Automoto

Automoto - Mondial de l'Auto 2016 : Citroën C3, génération mature et funky
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-11-03T15:18:45.079Z, mis à jour 2016-11-03T15:27:57.168Z

La troisième génération de Citroën C3 va entrer en concession dans quelques semaines, en janvier 2017. Retour sur cette automobile citadine française atypique dont les origines remontent à 1998.

Descendante des 2 CV, Ami/Dyane, Visa/Axel/LNA, AX et Saxo, la C3 continue sa carrière avec une troisième génération débarquant sur nos routes en janvier 2017. Comment est-elle née ? Comment a-t-elle évolué ?


1998 : La genèse et le concept

Pour succéder à la Saxo, qui n’était qu’un clone de la Peugeot 106, Citroën se devait d’innover. L’idée est née dès 1997 avec une maquette réalisée par le designer Oleg Son en secret, pendant qu’une autre supportée par Urs Stemmler, bien que proche de la future C3, misait sur un clin d’oeil à la Deudeuche, via ses phares ronds sortant du capot et son nom de projet “TPV” ou “Tout Petite Voiture”. Si le premier a plu au responsable du style Arthur Blakeslee, l’autre a déplu à tout le monde - le décriant comme... “trop 2CV”. Finalement le premier projet devenu C3 a été validé, et est passé au stade d’étude de style afin de tester le public.

Esquisse du prototype de Citroën C3


Citroën C-3 Lumière Concept 1998 - Esquisse

Ainsi, le concept-car C3 Lumière était né, trônant au centre du stand de la marque au Mondial de l’Automobile à Paris en septembre 1998. L’idée générale était déjà là : silhouette ronde au possible, feux étirés sur les ailes, grand logo dans la calandre, feux arrière verticaux et même ma couleur de carrosserie. Par contre les portes antagonistes, la porte de coffre se pliant en deux ou le grand pare-brise n’étaient pas destinée à survivre. En effet, le dessin final avait déjà été décidé dès les maquettes.

Le concept-car Citroën C3 Lumière de 1998


Citroën C-3 Lumière Concept 1998

2002 : Les grands débuts

Trois ans plus tard, la Citroën C3 fait son avant-première, mais cette fois au Salon de Francfort en Allemagne en septembre 2001. Contrairement au précédent duo 106/Saxo, la C3 se distingue bien de la 206 en reprenant les grandes lignes du concept-car C3 Lumière de 1998, mais sa taille passe des 3,67 mètres promis à 3,85 mètres et sa hauteur “monospacesque” de 1,62 m est réduite à 1,49 mètre, pendant que la largeur est amenée de 1,73 à 1,69 m.

La Citroën C3 de 2002


Citroën C3 2002


Au lancement en janvier 2002, la Citroën C3 disposait de motorisations exclusivement 4 cylindres, dont trois essence, le 1,1 litre 60 chevaux, le 1,4 litre 75 chevaux né sur les AX et 106 en 1990 et le nouveau 1,6 litre 110 chevaux, ainsi que de deux diesel - on les appelait “Common rail” ou “à rampe commune” - développés avec Ford, les 1,4 litre HDi 70/90 ch. Les consommations étaient alors de 6 à 7 l/100 km (140 à 170 g/km CO2) pour les essence, et de 4,2 à 4,3 l/100 km (110-112 g/km) pour les diesel.


Particularité, en 2004, une version “Stop & Start” à alternateur réversible” permettant de couper le moteur automatiquement à l’arrêt, une option annoncée comme innovante, un terme chahuté car le système Dynalto des Saxo/Xsara était déjà prêt en 1998.


La Citroën C3 restylée de 2005


Citroën C3 2005

Une C3 ? Des C3....

Or elle ne vient pas seule puisque si les citadines se proposent avec des carrosseries 3 et 5 portes, Citroën a fait le pari de deux voitures différentes. la C3 est ainsi la 5 portes, plus familiale, et la C2 est le modèle 3 portes, plus carrée et typée sportive. Cette dernière gardera l’exclusivité de la variante VTS au bloc 1,6 litre 125 chevaux.

Autres déclinaison loisir, la C3 Pluriel lancée en 2003 a voulu surfer sur la vague des coupé-cabriolets et le succès de la cousine 206 CC, mais avec l’audace propre à Citroën. Si le design est épuré pour plaire aux plus jeunes, le système de transformation est compliqué : les arches de pavillon sont démontables, mais impossible de les stocker dans la voiture…

La Citroën C3 Pluriel de 2003


Citroën C3 Pluriel 2003

Suite au restylage de 2005, amenant une calandre au plus gros logo, à un bouclier et enjoliveurs inspirés de la grande soeur C4 ou des feux arrière redessinés, une variante typée baroudeuse X-TR vient accompagner dans la tendance des SUVs, et pour rivaliser avec les VW CrossPolo, Ford Fiesta Cross et Hyundai Getz Cross.

La Citroën C3 X-TR de 2005


Citroën C3 X-TR 2005

Bilan, 2,25 millions de Citroën C3 II seront écoulées, repousse les assauts des Ford Fiesta, Volkswagen Polo, Opel Corsa ou Fiat 500, mais perd la lutte du segment des citadines face aux Renault Clio II/III et Peugeot 206/206+/207.


2009 : La même, en mieux

Citroën compte beaucoup sur sa citadine réalisant ses plus grandes ventes en Europe, et ne prend pas de risques en termes de style pour cette C3 II exposée au Salon de Francfort 2009. La silhouette rondouillarde perdure, modernisée avec une disparition de calandre pour une grande bouche trapézoïdale accompagnant d’énormes phares, tandis que l’arrière très réussi avec ses feux boomerangs marquent la vraie rupture avec l’ancienne génération.

► Voir les photos de la Citroën C3 II de 2009


L’Affaire de la Semaine : Citroën C3 Vitamine à 8.990 euros (21/08/2011)

L’intérieur perd lui son côté jouet pour une ambiance mature bienvenue, et propose davantage d’espace via ses 9 cm gagnés en longueur (3,94 m), une largeur accrue (1,74 m, +5 cm), et une hauteur portée à 1,51 m. Pas de risques non plus sous le capot, les moteurs d’entrée de gamme essence 1,1 litre 60 ch, 1,4 litre 75 ch et diesel 1,4 litre HDi 70 ch sont reconduits, épaulés par les 1,4 litre 95 ch et 1,6 litre 120 ch et le diesel 1,6 litre HDi 90/100 ch. Les consommations et émissions théoriques sont annoncées en baisse significatives : -35% en moyenne, soit 4,2 à 4,5 l/100 km en essence et 3,5 l/100 km en diesel.


Encore une fois, Citroën nous refait le coup du duo de carrosseries 3 portes/5 portes, mais dans un but différent. La C2 n’est plus une version jeunisée mais désormais une DS3 portée sur le haut de gamme, la personnalisation, et une clientèle plus féminine. Cependant, cette DS3 présentée en concept-car au Salon de Francfort 2009 ne sera lancée qu’en mars 2010, et quittera Citroën pour passer sous la coupe de DS Automobiles en 2015 à son restylage.

►<em>Voir les photos de la Citroën C3 II restylée de 2013</em>


Citroën C3 2013

Enfin, la gamme C3 se complète du minispace C3 Picasso en 2009, devenant lui-même Aircross en Amérique Latine pour un aspect tout-terrain, et la Chine récupère l’exclusivité du SUV C3-XR, en réalité un Peugeot 2008 déguisé en Citroën.

Bilan mitigé avec 1,5 million d’exemplaires. Cruciale pour Citroën, la C3 ne rattrapera pas les 207 et Clio (2007 et 2005) et ne profite pas de sa récence. Le restylage, marquant le retour d’une calandre tissée par le logo et d’un bouclier plus complexe, n’a pas changé la donne en 2013.


2017 : Funky et gros pari

Pour sa troisième mouture de C3, Citroën a voulu bénéficier de la très sérieuse base de la cousine Peugeot 208 (châssis, suspensions, moteurs, boîtes) afin de réduire les coûts, mais sans reproduire l’erreur de la Saxo (qui était le clone de la 106). 

Recarrossée pour effacer la silhouette de la lionne, la citadine aux chevrons épouse le design cher à la C4 Cactus au travers d’optiques en deux parties, des Airbumps ici plus décoratifs que pratique - car trop bas - et d’un intérieur vraiment atypique, dépouillé de bouton. En sus, la C3 III innove en incluant de série la caméra ConnectedCam prenant photos pour réseaux sociaux ou enregistre des vidéos en cas d’accidents.

► Voir les photos de la Citroën C3 III au Mondial de l'Auto 2016


Citroën C3 - Mondial de l'Auto 2016

Le risque est donc pris une nouvelle fois côté style, et la citadine mise aussi sur un tarif agressif, le prix de base passant de 13.600 à 12.950 euros. Plaira ou plaira pas, tel est le crédo de la marque française, mais dont le pari de la Cactus n’a pas eu le résultat escompté chez les SUVs urbains (très loin derrière les Captur et 2008). 

Cette nouvelle Citroën C3 remportera-t-elle enfin le succès attendu depuis 2002 face aux Peugeot et Renault ? Seul l’avenir nous le dira. En tous cas, voici notre verdict annoncé dans l’émission Automoto du 16 octobre 2016 :


En sus, la plutôt sage Citroën C3 portera les couleurs de Citroën Racing en Championnat du Monde des Rallyes (WRC), en remplacement de la DS 3, la marque premium se concentrant sur la Formule E. Le concept-car présenté au Mondial de l'Automobile en octobre 2016 affichait un style spectaculaire, mais dont les performances et les pilotes devront tirer le maximum dès le Monte-Carlo en janvier 2017. Ça tombe bien, la Citroën C3 y sera tout juste lancée !