Dans l'actualité récente

Citroën renoue avec les suspensions hydrauliques: une révolution ?

Voir le site Automoto

Citroën C4 Picasso 2016
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-06-07T16:00:05.414Z, mis à jour 2016-06-08T08:40:02.682Z

La marque aux chevrons désire devenir le leader du confort automobile. Pour concrétiser ce rêve, le constructeur français présente la « Citroën Advanced Comfort », accompagnée du « retour » suspensions hydrauliques.

 Avec son nouveau système de suspension présenté avec la C4, la marque aux chevrons, risque de rapidement amortir les dépenses liées au « Citroën Advanced Comfort ».


 Le retour de la suspension hydraulique ?

 Suspension hydropneumatiques ou bien ressorts conventionnels en acier, ce débat qui a été amorcé en 2008 dans la grande famille PSA n’a pas fait que des heureux. En effet, les puristes de la marque aux chevrons ont vu d’un très mauvais œil l’arrivée du système de Peugeot en remplacement de l’hydraulique apparue sur la Traction 15-6 H en 1954. Cette technique reconnue par tous comme un pan de l’histoire de Citroën. Par contre, les nouvelles suspensions ne sont pas pour autant un retour en arrière.


Désormais, l’activité hydraulique des suspensions est ajustée uniquement sur les butées. D’ailleurs le système des butées ne rentre en compte que lors des chocs importants, dans le cas contraire, c’est proche d’une suspension classique. L’objectif principal de l’innovation de Citroën est de limiter l’effet de rebond et donc d’absorbe l’énergie du choc, sans le restituer à la jambe. 


 Le « Citroën Advanced Comfort » 

En prime de l’amortissement, la marque française désire exceller dans le maintien de caisse, acoustique, assises, et l’habitabilité. Pour réussir, la marque aux chevrons mise sur le programme « Citroën Advanced Comfort ». En prime des nouvelles suspensions les modèles tels que le futur C4 Picasso seront équipés d’un collage structural de caisse inédit (loin des soudures traditionnelles) et sièges innovants. 

Pour ce dernier, la marque française prendrait exemple sur la literie et notamment la technique du matelas à mémoire de forme rendu célèbre par la NASA.