Citroën : une gamme populaire "Essentielle" ?

Voir le site Automoto

Citroën C4 L 2012
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-01-31T13:19:00.000Z, mis à jour 2013-01-31T13:32:54.000Z

La marque aux chevrons se repense et prépare un nouveau positionnement de ses voitures. Les DS actuelle et futures jouerait la carte premium, les “C” baissant en gamme pour proposer des voitures simples.

Frédéric Banzet, directeur de Citroën, a confirmé à Le Point que Citroën se diviserait clairement entre une gamme "Essentielle" (non définitif) et "DS".

Simple ou luxe
Actuellement touché par la chute des ventes en Europe, Citroën va légèrement changer la position en gamme de ses voitures. Pour le site "Le Point", le directeur de la marque Frédéric Banzet a confirmé cette opération. Si les DS suivront leur voie, les "généralistes" C1, C3, C4, Picasso et C5 descendront en gamme. Ceci pour suivre le modèle actuel Opel-Chevrolet, et ne pas totalement cannibaliser le cousin Peugeot.


Essentielle ou ID ?
Avec le concept-car C-Cactus, datant de septembre 2007, Citroën émettait déjà l'idée d'une voiture simple. Le constructeur ne renouera pas avec la 2 CV, mais orientera les modèles actuels C1 à C6, trop généralistes, vers des véhicules "plus simples, pas surchargées d'équipements", a précisé F. Banzet, voulant réunir les caractéristiques "humain, simple, ingénieux". Pour le nom, "Essentielle" est présenti, mais Citroën a déposé, il a trois ans de cela, "ID".


Moins chères ?
Ces voitures, pour devenir populaires, descendront en prix. En effet, il existe un gouffre entre une C3 de base coûtant 13.300 euros et une Dacia Sandero à 7.900 euros. Les futures Citroën proposeront l'essentiel en termes de dotation, sans compromettre le style et la sécurité. En résumé, des autos comme une C-Elysée, mais avec un look Citroën avant-gardiste. Banzet a d'ailleurs promis que "des modèles inédits viendront renforcer" cette gamme "Essentielle".


Conrètement, nous voyons le futur de Citroën ainsi :
2013 : C1 (9.450 euros), C3 (13.300 euros), C4 (17.850 euros)
Futur : C1 (8.500 euros), C3 (11.000 euros), C4 (15.000 euros)

DS toujours
Inaugurée en 2010, la ligne DS - pour Distinctive Series - est composée aujourd'hui des DS3, DS4 et DS5. Avec 300.000 unités en deux ans et demi, la sous-marque premium représente plus de 10% des ventes totales de Citroën. La marque va pousser cette gamme vers le haut, à travers trois futurs modèles : une berline de la taille d'une C5, une limousine (5 mètres voire plus), et un SUV.

La future première Citroën incarnant la gamme "Essentielle" ne sera pas le prochain C4 Picasso présenté à Genève en mars), mais probablement celle nommée en interne "E3", dont nous ignorons tout ou presque.