Dans l'actualité récente

Citroën va devoir choisir entre le WRC et le WTCC

Voir le site Automoto

Citroën Racing   DS3 WRC et C Elysée WTCC
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2015-07-14T07:10:03.470Z, mis à jour 2015-07-14T07:10:04.257Z

A partir de 2017, Citroën ne participera plus qu'à dans une seule compétition sportive. Actuellement engagée en WRC et en WTCC, la marque aux chevrons va devoir faire un choix.

Citroën Racing participe actuellement à deux compétitions mondiales de la FIA : le WRC et le WTCC. Mais à partir de 2017, Citroën ne sera engagé que dans une seule compétition afin de réduire ses coûts comme le souhaite sa directrice générale : Linda Jackson. Alors qui du WRC ou du WTCC aura les faveurs de Citroën ? Premiers éléments de réponse avant le verdict final à la fin de l'année 2015.

Citroën satisfait du nouveau règlement WRC

La FIA est actuellement réunie en congrès au Mexique dans le cadre de la Semaine Mondiale de l'Automobile. Et la FIA vient de dévoiler qu'à partir de 2017, les voitures du WRC bénéficieront d'un nouveau règlement technique : des moteurs moins bridés et plus puissants (380 chevaux), des voitures plus longues (au moins 3,90 m) et plus légère de 25 kilos. En prime, le look des bolides est plus agressif : ailes plus larges et aileron arrière fixe plus imposant.

Pour Yves Matton, le directeur de Citroën Racing, ce règlement convient aux attentes de l'écurie française : "Une case des critères pour choisir notre programme 2017 a été remplie. Nous pourrons continuer à utiliser les voitures du segment B. Si ce point n'avait pas existé, cela aurait fermé la porte à un avenir en rallyes".

Le segment B concerne à la future C3 de série qui devrait être le vaisseau amiral de Citroën et qui pourrait servir de base au modèle WRC (Citroën utilise actuellement une DS3 WRC).

Linda Jackson veut courir en Chine

Mais pour Linda Jackson, directrice générale de Citroën, le choix de Citroën sera conditionné par la présence d'une ou plusieurs épreuves en Chine : "A partir de 2017, Citroën ne sera plus officiellement présent que dans une seule discipline. La présence au calendrier d'une épreuve en Chine sera très importante. Nous avons d'ailleurs un pilote chinois en WTCC (Ma Qing Hua)."

Or le rallye de Chine n'a été intégré au WRC qu'une seule fois, en 1999, et son retour n'est pour le moment pas prévu. Dans le même temps, le WTCC fait systématiquement étape en Chine. En 2014, on comptait même trois épreuves dans ce pays : à Pékin, Shanghai et Macao.

S'il ne reste que l'épreuve de Shanghai en 2015, le patron du WTCC, François Ribeiro, affirme qu'il y en aura une deuxième pour la saison 2017 : "Je souhaite deux courses en Chine. Il en existe déjà une à Shanghai. Un nouveau circuit international est en construction à Wuhan. Le circuit sera terminé fin 2016."

Le choix de Wuhan de la part du WTCC n'est d'ailleurs pas anodin : PSA y possède une usine où sont assemblées les C-Elysée. Et justement, c'est le modèle utilisé par Citroën en WTCC. Un argument massue pour les inciter à rester dans cette discipline.

Citroën souffre en WRC mais rayonne en WTCC

Et sur le plan sportif, Citroën est actuellement bien plus performant en WRC qu'en WTCC. En rallye, Citroën subit la domination de Volkswagen depuis 2013. En revanche, en WTCC, Citroën a remporté le titre mondial dès sa première participation, en 2014, et est en passe de bisser en 2015.

Et comme le budget de la discipline conservée en 2017 ne sera pas plus important qu'aujourd'hui (par exemple, Citroën ne consacrerait pas plus d'argent au WTCC si elle arrêtait le WRC), Citroën devrait rester dans la discipline qui lui assurerait le plus de victoires. Le WTCC a donc, pour le moment, une longueur d'avance sur le WRC.

Sébastien Loeb présente sa Citroën WTCC