Dans l'actualité récente

Les conseils à suivre pour le soir du réveillon

Voir le site Automoto

Sam, c'est celui qui ne boit pas
Par Romain TAMBURRINO|Ecrit pour TF1|2013-12-27T15:51:00.000Z, mis à jour 2013-12-27T16:06:10.000Z

Plus d'un tiers des Français prendront leur voiture pour aller réveillonner le soir de la Saint-Sylvestre. Afin d'éviter des accidents mortels, les associations de prévention routière multiplient les messages de prudence et les campagnes d'informations sur les dangers de l'alcool au volant, première cause de la mortalité sur route. Exemple à Paris avec l'opération "Rentrer en vie".

A quelques jours du réveillon du nouvel an, les associations ainsi que leurs bénévoles sont de sorties afin de prodiguer quelques conseils et donner des éthylotests.
Cette campagne ne laisse pas insensible et plaît aux automobilistes qui ont déjà pris leurs dispositions : soit se faire raccompagner par un proche qui ne boit pas ou dormir chez ses amis.

9 français sur 10 consommeront de l'alcool
Selon une récente étude de la prévention routière, 9 français sur 10 ont l'intention de consommer de l'alcool le soir du réveillon. Le sondage en question affirme même que près d'un français sur deux prévoit de boire trois verres ou plus. 25.7% des interrogés envisagent de boire 3 à 4 verres, 16.8% entre cinq sept et 8.3% plus de huit verres. Quatre conseils majeurs sont donc délivrés grâce à l'opération « Rentrer en vie » :
- Dormir sur place
- Choisir un capitaine de soirée qui ne boît pas
- Réserver un taxi
- Utiliser les transports en commun

Des campagnes d'informations utiles
Depuis de nombreuses années, les campagnes d'informations sont en hausse et commencent à porter leurs fruits. « On sait aussi que ça prend énormément de temps avant de changer les comportements comme celui de la ceinture de sécurité par exemple. On a mis plus de 20 ans avant que les gens aient ce réflexe. Sur l'alcool au volant, on est à peu près à mi-chemin. » affirme Thomas Le Quellec, membre de l'association Prévention Routière.

L'alcool tue en moyenne 1.130 personnes par an. Il vaut donc mieux prévoir son retour de fête pour « rentrer en vie » chez soi.