Dans l'actualité récente

Conseils : la conduite à adopter

Voir le site Automoto

Adoptez l'éco conduite !
Par Raphael SYLVESTRE|Ecrit pour TF1|2009-05-09T06:00:00.000Z, mis à jour 2009-05-09T08:00:00.000Z

Pour conduire sain, prudent et malin, il n'y a pas de secret : préparer son trajet et suivre certains préceptes qui vous éviteront bien des désagréments.

Préparez votre itinéraire

Le voyage en lui-même peut être source de stress. Préparez votre itinéraire à l’aide d’une carte routière, de sites Internet ou mieux d’un GPS. Repérez les itinéraires de délestage si vous êtes bloqués sur l’autoroute. Choisissez votre route ; le réseau autoroutier français est désormais très dense.

N’hésitez pas à prendre certains axes, moins fréquentés, comme l’A5 au départ de Paris pour rejoindre Lyon ou l’A20 au départ de Vierzon via Toulouse pour atteindre les plages du Roussillon. Si vous venez du nord, prenez l’autoroute des Estuaires (dont une partie est gratuite) pour rejoindre la façade atlantique sans passer par Paris.


Sachez écouter votre corps

Certains sont du matin, d’autres du soir. Nous avons tous une horloge biologique. Soyez à son écoute. Sachez que le corps exprime un besoin de sommeil entre minuit et deux heures du matin et entre 14 heures et 16 heures, quelque soit l’âge, le sexe, la condition physique et psychologique.

Évitez de prendre la route la nuit si vous avez plutôt l’habitude de vous coucher tôt ou à l’aube si vous vous battez tous les matins avec votre réveil ! En général, prendre la route après une journée de travail n’est pas conseillé. Au-delà de 17 heures de veille active, vous avez autant de réflexes que si vous aviez 0,5 g/l d’alcool dans le sang.


Ne prenez pas la route sous médicaments

Si pour des raisons médicales, vous suivez un traitement, lisez bien la notice de votre médicament. Un pictogramme apparaît sur la boîte et vous informe si ce médicament est compatible avec la conduite. Renseignez-vous également auprès de votre pharmacien.


Pensez papiers

Carte grise, permis de conduire, assurances, numéro de l’assistance, faites-vous une liste des papiers indispensables. Sachez que si vous voyagez à travers la Suisse, la République tchèque et la Slovaquie, il vous faut impérativement une vignette pour rouler sur les autoroutes.


Écoutez la radio

Avant de prendre la route, suivez les conseils de Bison futé et consultez la météo. Si vous le pouvez, décalez votre voyage pour éviter les jours d’influence. Lors du voyage, branchez-vous sur 107.7. Les radios trafic des différents réseaux autoroutiers vous informent en direct des conditions de circulation sur les tronçons.


Soyez vigilants

Il va sans dire, respectez les limitations de vitesse ainsi que les distances de sécurité. Mais pour éviter les mauvaises surprises, notez les emplacements des radars fixes sur votre trajet.


Aérez-vous

Une bonne ventilation dans la voiture est source de confort et de sécurité. Ouvrez-la vitre de temps en temps pour faire circuler l’air. Réglez votre climatisation ; sachez qu’une température trop élevée favorise la somnolence.


Reposez-vous

« Toutes les deux heures, une pause s’impose. » Ce slogan, répété par les compagnies d’autoroutes lors des grandes transhumances d’été, n’est pas à prendre à la légère. Passé deux heures de conduite, l’attention n’est plus la même, la fatigue commence à se faire ressentir, les premiers signes de somnolence guettent. Ils se traduisent généralement par des contractions musculaires le long de la nuque, des picotements au niveau des yeux, des paupières lourdes ainsi que par des temps de réaction plus longs.

Sur l’autoroute, il existe des aires de repos tous les 10 kilomètres environ. Il suffit de s’y arrêter, de se dégourdir les jambes, de faire quelques exercices d’assouplissements pour repartir en forme. Si la fatigue est trop forte, faites une sieste réparatrice d’une dizaine de minutes.


Mangez léger et buvez souvent

Le plat de viande en sauce, accompagné de frites dorées et croustillantes à souhait, le tout accompagné en désert d’une bonne tarte aux pommes est peut-être tentant sur le menu, mais à éviter lorsque vous conduisez. Déjeunez léger pour éviter à votre corps un trop gros travail lors de la digestion afin de réduire le célèbre « coup de barre » ou « coup de pompe » du début d’après-midi. L’alcool est bien évidemment à proscrire et préférez l’eau aux boissons trop sucrées.


No stress !

N’oubliez pas, vous êtes en vacances ! Inutile alors de stresser pour rien ! Partez détendus, l’esprit serein. La voiture est également un lieu de retrouvailles avec toute la famille. C’est l’occasion de prendre du temps avec vos proches. Évitez les disputes avant de prendre la route, sources de stress et accidentogènes. Soyez courtois avec les autres automobilistes, respectueux du code de la route. Bonne route et bonnes vacances !