Dans l'actualité récente

Conso : c'est déjà l'heure du pneu hiver ?

Voir le site Automoto

Pneu Michelin Alpin 5 - Pneu hiver
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-10-30T13:30:16.032Z, mis à jour 2016-10-30T13:30:16.032Z

Le changement d'heure est un signe : la saison hivernale approche à toute vitesse avec son lot de petits plaisirs mais aussi de mauvaises surprises comme le verglas et la neige sur la route. Alors, le pneu hiver est-il la solution ? Eléments de réponse.

Il n'est pas obligatoire dans tous les pays (il l'est en Allemagne par exemple) mais il est toujours au cœur des débats automobiles quand le froid approche à grands pas. « Il », c'est le pneu hiver qui, grâce à plusieurs petites lamelles sur sa gomme, offre un surplus d'adhérence et de sécurité sur les routes lorsque les températures chutent. Automoto.fr vous en dit plus ce qui est certainement l'une des meilleures solutions pour éviter tout mauvaise surprises à l'approche des fêtes de fin d'année.

Dossier : Faut-il passer aux pneus hiver ? (novembre 2012)


Ne pas attendre la neige !

D'entrée de jeu, il convient de briser la glace en balayant les idées répandues qui ne sont pas forcément vraies. A commencer par celle-ci : le pneu hiver n'est pas exclusivement réservé à la neige. Il s'installe dès que les températures chutent sous les 7°C, vous permettant ainsi d'éviter quelques sueurs froides sur le verglas ou sous la pluie. Voilà pourquoi il est conseillé de le monter à partir du mois d'octobre et de le laisser jusqu'au mois d'avril. Mais tout dépend, aussi, de l'endroit dans lequel vous êtes amené à rouler.

Bien évaluer ses besoins

Car l'autre point qu'il convient de bien appréhender avec le pneu hiver, c'est qu'il doit avant tout être adapté à un besoin. Ce qui implique de se poser plusieurs questions : utilisez-vous votre voiture tous les jours ? Circulez-vous en ville ou en campagne ? Quelle est la longueur de votre trajets ? Tant d'interrogations qu'il faut soulever au moment de faire un choix. Et dans l'idéal, ce dernier ne doit pas être dicté par le porte-monnaie, même si la facture peut être salée avec des tarifs de 10 à 15% plus chers que pour des pneus normaux, avec des sommes atteignant les 450, voire les 500 euros aujourd'hui.

Pneu Hiver : les ventes explosent ! (novembre 2013)


Un gain important de sécurité

Si la différence de prix est donc bien réelle et peut faire mal, la sécurité générée par les pneus hiver en cette période est elle aussi très concrète. En 2012, déjà, Automoto vous proposait un test grandeur nature sur la neige et le verglas de Val d'Isère (voir vidéo en tête d'article). Le résultat était sans appel : avec des pneus été et à 50 km/h, il a fallu presque 58 mètres pour s'immobiliser. Soit 26 mètres de plus qu'un pneu hiver d'entrée de gamme et 37 mètres supplémentaires par rapport à un pneu hiver d'une grande marque.

Des automobilistes mieux informés

Cet aspect sécuritaire, les conducteurs en ont visiblement conscience comme le révèle une récente enquête menée par Allopneus auprès de 2.400 conducteurs. Selon cette étude, 65,9% d'entre eux considèrent le pneu hiver comme une solution efficace une fois que le verglas et autres difficultés dues aux caprices de la météo font leur apparition sur les routes. Cette meilleure compréhension de la situation est accentuée par les 34,4% de personnes interrogées qui estiment qu'un pneu lambda est beaucoup moins efficace lorsque les températures passent sous les 7°C.

Dossier : Froid et neige sur la route, mode d'emploi (décembre 2012)


Le pneu quatre saisons, l'alternative ?

Seulement voilà, entre la théorie et la pratique, il y a plus qu'un pas. Preuve en est : seulement 30,8% des automobilistes interrogés s'estiment prêts à acheter des pneus hiver (alors que, comme mentionné plus haut, 65,9% d'entre eux déclarent que c'est la meilleure solution en termes de sécurité). Ce décalage s'explique bien évidemment par les prix mais peut aussi trouver sa source par la commercialisation des pneus quatre saisons (plus économique car adaptable à chaque période de l'année sur le papier). D'ailleurs, toujours selon l'enquête menée par Allopneus, 35,9% des personnes questionnées affirment qu'ils rouleront avec ce type de pneus.

Trouver le bon rapport qualité/prix

La situation est malgré tout assez paradoxale puisque 48,7% des sondés doutent de l'efficacité du pneu quatre saisons en cas de fortes chutes de neige. Si le débat pour déterminer la solution la plus sécuritaire avec un bon rapport qualité/prix reste donc ouvert, cette enquête démontre que les automobilistes sont de mieux en mieux informés sur les dangers au volant. Mais là encore, il y a la théorie et la pratique et il ne faut pas occulter le fait que la mortalité routière demeure un fléau avec 30,4% de morts en plus sur les routes de notre Hexagone en septembre 2016 par rapport à la rentrée 2015.

Plein Phare : les pneus plus chers sont-ils meilleurs ?