Le constat à l'amiable sur smartphone dès 2015

Voir le site Automoto

Constat
Par Romain TAMBURRINO|Ecrit pour TF1|2014-04-01T08:48:00.000Z, mis à jour 2014-04-01T16:29:17.000Z

Les assureurs français devraient proposer dès l'année prochaine le " e-constat ", une application permettant de remplir des constats à l'amiable sur son smartphone.

Voilà qui va changer le monde où en tout cas le simplifier ! Fini les formulaires bleus que l'on a dans la boîte à gants et les stylos qui ne fonctionnent pas. Désormais, il sera possible de remplir son constat à l'amiable en cas de simple dégât matériel après un accrochage sur son smartphone.

Fonction active l'an prochain
Dès 2015, le service pour les automobilistes sera utilisable pour déclarer un sinistre et le transmettre à l'assureur. Le Groupement des entreprises mutuelles d'assurances (Gema) et la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA) travaillent ensemble depuis plusieurs mois sur le développement de cette application. « Ce sera un vrai saut qualitatif dans la gestion des sinistres et la qualité du service. On nous reproche souvent les délais entre chaque opération. Là, on pourra déclencher plus vite l'expertise ou la prise en charge du véhicule par un garage. Cela devrait donc permettre un remboursement plus rapide » explique Gérard Andreck, le président du Gema et de la Macif.

Le « e-constat » pour tous
Cette application sera mise à disposition de tous les assureurs et sera téléchargeable sur l'App Store (iPhone) et sur l'Android Market. « Nous avons voulu que cette application soit la plus simple possible. L'assuré sera guidé à chaque étape du processus. Il devrait également être possible de renseigner à l'avance son numéro d'assuré, son numéro d'immatriculation, etc. Cela réduira la possibilité d'erreurs de saisie » indique Bernard Spitz, le président de la FFSA. Il sera également possible de rajouter des croquis et des photos.

A la fin de la saisie, les utilisateurs devront signer avec leur doigt. Un SMS et un e-mail de confirmation sera envoyé. Le travail de communication sera important car aux Pays-Bas, seulement 5% des constats sont réalisés sur les smartphones.

L'e-constat ne servira que pour les accidents matériels en France Métropolitaine et dans les départements d'outre-mer et seulement entre deux véhicules immatriculés et assurés en France.