Les contrôles s'intensifient : jusqu'où allons-nous être surveillé ?

Les contrôles s'intensifient : jusqu'où allons-nous être surveillé ?
Avec 44 morts de plus sur les 10 premiers mois de l'année 2009 par rapport à l'année précédentes, le message du ministère de l'intérieur est clair : tolérance zéro ! Nous nous sommes procuré la liste des mesures décidées !

Un multiplication des contrôles ?
Depuis 2002 et l'instauration des radars automatiques, 2009 est la première année où le nombre de tués sur les routes françaises devrait augmenter, inacceptable pour le gouvernement. Du coup, dans les 6 semaines qui restent, la tendance doit s'inverser !

Gérard Gachet, porte parole du ministère de l'intérieur :
"On prévoit même de faire un contrôle de vitesse tous les 10 kilomètres, en mobilisant pour cela des forces de police et de gendarmerie."




Des initiatives plus ciblées sont également menées.
Le but est de créer un sentiment d'insécurité permanent pour les délinquants de la route, de jour comme de nuit.

Françoise Hardy, commisaire divisionnaire :
"Nous faisons des opérations régionales pratiquement toutes les semaines actuellement : contrôles d'alcoolémie doublés de contrôles de stupéfiants."




L'état a-t-il les moyens d'augmenter le nombre de contrôles avec plus d'hommes sur le terrain ?
"La présence de la gendarmerie nationale sous l'autorité du ministère de l'intérieur permet une mutualisation des moyens. Policiers et gendarmes sont à même de faire face à toutes les organisations de sécurité routière."



Un sentiment que ne partage pas certains syndicats de police

Yannick Danio, Syndicat Union SGP Unité Police :
"L'annonce du ministre de l'intérieur nous fait sourire pour la simple et bonne raison que depuis le début de l'année, il y a eu 200 postes supprimés chez les motards CRS, dont la mission était de la sécurité routière. On ne peut pas faire plus de sécurité et constater plus d'infractions en ayant moins d'effectif de police et de gendarme dehors. "


Vidéos associées

News associées