Crash Test à Paris : Les jeunes sensibilisés

Crash Test à Paris : Les jeunes sensibilisés
Des crash-test ont été réalisés hier, sous la Tour Eiffel, pour alerter les jeunes roulant en scooter ou à vélo. Pour cause, les deux-roues sont impliqués dans un accident mortel sur trois.

On a beau savoir que le conducteur du deux-roues qui vient de se faire percuter par une voiture n'est qu'un mannequin, personne ne reste insensible. Surtout pas pour ces 300 collégiens pour qui cette séance de Crash Test a été organisée. Beaucoup d'exemple étudiés pour interpeller les jeunes : une simulation d'accident à 50 km/h avec juste un casque simplement posé sur la tête, le danger des angles mort, des distances de freinage...

Pascal Dragotto, pilote professionnel réalisant les Crash Test : « Pour eux, 50km/h, ça parait faible. Mais je peux vous dire que le choc est très violent. Dans ce cas de figure, c'est 95% de risque d'être tué sur le coup. »

Les accidents en deux-roues représentent près d'un tiers des accidents de la route. En 2008, sur le territoire, on dénombre 1.157 tués en deux-roues à moteur et 159 tués en vélo. Des accidents qui concernent en majorité des jeunes.

Commandant Jean-Pierre Jurkowski, Chef du service central des accidents à Paris : « C'est toujours terrible de voir des jeunes perdre la vie dans ce type d'accident. Ce sont des adolescents qui pensent qu'ils auront toujours la faculté de bien réagir et d'échapper à l'accident, ce qui est faux. »

Une opération de prévention choc pour ces adolescent mais qui se fait également sous des formes moins brutales et adaptées aux maternelles et même aux maison de retraite.


Vidéos associées

News associées