Crash-Test EuroNCAP : Les quadricycles lourds pointés du doigt

Voir le site Automoto

Renault Twizy Crash Test EuroNCAP juin 2014
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-06-05T09:45:00.000Z, mis à jour 2014-06-05T15:41:47.000Z

Alors que nos voitures traditionnelles rivalisent d'excellents scores en termes de sécurité, les quadricycles lourds - dont la star Twizy de Renault - se distinguent par leur sécurité très inférieur selon les derniers résultats des crash-tests EuroNCAP.

En dehors de nos voitures traditionnelles, existent ce que l'on appelle les quadricycles lourds, des véhicules de catégorie L7e à moteur thermique ou électrique, conçus pour les petits trajets, allant jusqu'à 100 km/h et dont le poids avoisine 500 kg, mais plus vulnérables aux chocs car aux parties déformables nulles ou réduites, ou parfois à carrosserie partielle et sans airbag.


Des résultats inquiétants
Devant ce constat, l'organisme EuroNCAP a voulu tester quatre véhicules de cette catégorie, la microcar électrique Tazzari Zero, le maître des terrains de golf Club Car Villager 2+2 LSV, la microcar essence Ligier IXO JS Line et la Renault Twizy.

Soumis à un choc frontal à 50 km/h et à un choc latéral dans les mêmes conditions que nos voitures « normales », les quadricycles souffrent d'une sécurité très inférieure. Les Club Car et Ligier récoltent seulement 2 points sur 16, la Tazzari 4 points et la Twizy 6 points, soit un risque très élevé de blessures graves, le choc latéral se soldant sur 7 à 9 points et donc sur des blessures importantes.

Si la sécurité est toujours supérieure à celle d'une moto ou d'un scooter, la pauvre protection fera néanmoins réfléchir les clients de voitures réfléchissant à se diriger vers un quadricycle lourd.