Dans l'actualité récente

Crise : la Chine tente de réagir

Voir le site Automoto

Photo 6 : Brillance BS4 : place au break
Par Julien LECORNU|Ecrit pour TF1|2009-02-24T10:38:00.000Z, mis à jour 2009-02-24T10:38:00.000Z

La Chine veut réduire le nombre de groupes automobiles du pays. Des fusions devraient donc être encouragées, pour atteindre un maximum de 10 sociétés contre 14 actuellement.

La crise économique mondiale a accru la nécessité d'une restructuration de ce secteur actuellement fragmenté. Les 14 principaux groupes automobiles du pays représentent aujourd'hui plus de 90% du marché. Le journal n'a pas donné de calendrier ni communiqué les noms des entreprises concernées par cette restructuration.

Le plan d'aide à l'automobile, adopté par le gouvernement ce mois-ci, prévoit par ailleurs 5 milliards de yuans (574 millions d'euros) de subventions qui seront débloquées à partir de mars et jusqu'à la fin de l'année 2009 pour encourager l'achat de véhicules dans les régions rurales, précise le China Securities Journal, en citant des sources anonymes.
Pékin, ajoute le journal, compte utiliser des mesures fiscales et réglementaires pour encourager l'achat de véhicules moins polluants, le remplacement de voitures anciennes par des véhicules neufs et le développement de solutions de financement pour les ménages.

"Mettre en commun les ressources a du sens lorsque le marché ralentit car cela permet au moins de réduire les coûts", explique Qin Xuwen, analyste à Orient Securities. "Je pense que
le gouvernement est déterminé cette fois-ci car le marché automobile, qui a connu une véritable expansion pendant des années, est en net ralentissement".

Pékin prépare une série de plans pour aider des pans entiers de son industrie, de l'acier à la logisitique en passant par les biens de grande consommation, afin d'essayer de surmonter la
crise.

Le plan d'aide à l'automobile a pour objectif de stabiliser la demande de voitures afin que les ventes et la production de véhicules en Chine excèdent 10 millions d'unités cette année et progressent de 10% en moyenne par an au cours des trois prochaines années, rapporte le journal.

En janvier, les ventes de véhicules ont chuté de 14,35% par rapport à l'année précédente.

(Avec agences)