Crise: Volkswagen résiste !

Voir le site Automoto

Photo 5 : Volkswagen Golf VI 2.0 TDI 140 : relais maîtrisé
Par Julien LECORNU|Ecrit pour TF1|2008-10-30T13:24:00.000Z, mis à jour 2008-10-30T13:24:00.000Z

Le constructeur automobile allemand Volkswagen résiste mieux que nombre de ses concurrents à la baisse des marchés et a confirmé jeudi ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

Il vise toujours une augmentation de son chiffre d'affaires et de son bénéfice opérationnel par rapport à l'an passé, selon un bref communiqué boursier. Volkswagen avait déjà confirmé récemment son objectif de progression des ventes cette année.

"Volkswagen s'en est jusque là bien sorti dans un contexte difficile", s'est félicité son patron Martin Winterkorn, cité dans un second communiqué. En conséquence, "nous confirmons nos pronostics pour 2008, même si les conditions sur l'économie mondiale et l'industrie automobile se sont dégradées de façon drastique au cours des derniers mois", a ajouté Hans Dieter Pötsch, le directeur financier de Volkswagen. Sur les neuf premiers mois de l'année, Volkswagen a vu son bénéfice net progresser de 28,5% sur un an à 3,7 milliards d'euros pour un chiffre d'affaires de 85,4 milliards (+5,5%). Son bénéfice opérationnel a lui progressé de 15% à 4,9 milliards.
Pour la première fois, le suédois Scania, racheté par Volkswagen en début d'année, a été intégré dans les comptes du géant allemand de l'automobile. Ces performances sont globalement en ligne, voire supérieures, aux prévisions des analystes interrogés par Dow Jones Newswires.Volkswagen a bénéficié de ventes en forte progression, avec une hausse de
3,9% sur un an depuis le mois de janvier. Sur cette période, l'allemand fait désormais partie des trois plus gros constructeurs au monde. Il a en effet profité de sa forte présence sur plusieurs marchés émergents dont la Chine, le Brésil ou l'Europe de l'Est, qui ont permis de compenser la baisse des ventes en Europe et en Amérique du Nord. Mais là aussi, "le rythme de croissance a récemment nettement ralenti", précise Volkswagen dans son communiqué. La semaine dernière, son patron Martin Winterkorn avait d'ailleurs répété que l'année 2009 sera particulièrement "difficile".

Volkswagen est en voie d'être racheté par son compatriote Porsche, qui en détient déjà 42% environ et contrôle au total 74% du capital via des options sur actions.

(avec agences)