Dans l'actualité récente

Dakar 2016 – 10ème étape : Sainz abandonne et offre la tête à Peterhansel

Voir le site Automoto

Stéphane Peterhansel Dakar 2016 Peugeot
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-01-14T06:46:01.304Z, mis à jour 2016-01-14T10:28:03.012Z

Retournements de situation dans cette étape du 13 janvier entre Belén et La Rioja (Argentine), avec une casse mécanique de Carlos Sainz donnant la tête à Stéphane Peterhansel, tandis que Svitko s’impose en moto.

La seconde partie du Dakar est décidément très mouvementée, en atteste la nouvelle étape entre Belén et La Rioja (Argentine)…

Nouveau leader

Stéphane Petehansel a vécu  une journée étrange. Alors qu’il tentait de rattraper Carlos Sainz (Peugeot) et de s’éloigner de son poursuivant Nasser Al-Attiyah (MINI), le Français a vu ses concurrents éliminés durant cette étape, Sainz abandonnant après "la casse de l’entretoise reliant la boîte de vitesses au moteur". Evitant les ensablements, Peterhansel a terminé l’étape en moins de 4 heures, avec quasiment 5 minutes 40 d’avance sur Cyril Despres (Peugeot), et 13 minutes sur Vasilyev (Toyota). Il prend ainsi les commandes de ce Dakar 2016, et compte surtout 1 heure tout pile sur le Qatari, et 1 heure 12 sur le Sud-Africain De Villiers (Toyota).


Loeb a encore galéré dans cette étape après avoir perdu plus d’une heure dans les deux journées précédentes, s’ensablant pour échouer à 17 minutes 40 de son coéquipier, mais tout de même 5ème de l’étape. Il se permet de remonter dans le Top 10 du classement, en 9ème position à 2h27 de Peterhansel.


Carlos Sainz Peugeot Dakar 2016

Svitko s'illustre

En moto, pas de changement de leader mais une belle opération pour le Slovaque Stefan Svitko (KTM), qui arrive à La Rioja avec presque 3 minutes d’avance sur l’Argentin Kevin Benavides (Honda) et 6 minutes sur l’Australien Toby Price (KTM), qui conserve la tête du général avec 23 minutes et 12 secondes d’avance sur Svitko et 43 minutes sur Pablo Quintanilla (Honda).

En quad, Brian Baragwanath se distingue en battant les frères Patronelli pour 29 secondes seulement, mais les Argentins restent maîtres du classement avec 1h34 d’avance sur l’Argentin Jeremias Gonzalez Ferioli.

En camion, l’intouchable néerlandais Gerard de Rooy est battu par son compatriote Pascal de Baar de 2 minutes et demie, mais le Néerlandais conserve la tête au classement avec 1h15 d’avance sur le Russe Airat Mardeev et 1h33 sur l’Argentin Federico Villagra.