Dakar 2013 : Peterhansel et Despres sans rivaux

Voir le site Automoto

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-01-19T20:03:00.000Z, mis à jour 2013-01-19T21:06:14.000Z

A l'issue de la dernière étape qui s'est achevée ce samedi à Limache (Chili), Stéphane Peterhansel (autos), pour la onzième fois, et Cyril Despres (motos), pour la cinquième, ajoutent un nouveau Dakar à leur palmarès.

Comme chaque année, les Français ont fait table rase sur le Dakar. Peterhansel (Mini) et Despres (KTM) étaient trop rapides, tout simplement.


Autos : Peterhansel (Mini), une question d'habitude
Peterhansel n'aura pas eu à forcer son talent lors de cette édition 2013 puisque sa Mini était largement au-dessus du reste du plateau et que ses concurrents ont tour à tour commis des erreurs. Ce samedi, à l'issue de la 14e et dernière étape, qui a pris fin à Limache, à 150 km de Santiago du Chili, le Français a entériné son onzième succès dans l'épreuve. Le cinquième en catégorie auto qui s'ajoute aux six victoires décrochées à moto. Giniel de Villiers (AFS) termine deuxième au volant de son Toyota devant les deux autres Mini de Leonid Novitskiy (RUS) et Nani Roma (ESP).


Motos : Despres (KTM), et de cinq !
« Cette victoire, je suis allé la chercher, je ne l'ai volée à personne, avec tout ce qu'un Dakar peut réserver comme surprise », commentait le sourire aux lèvres le Français à l'issue de l'ultime étape ce samedi. Face à la polémique naissante, Despres récuse l'impression de facilité qui accompagne ses succès, et donc le manque de suspens qui en découlerait sportivement: « Le jour où un Dakar sera facile à gagner, ça manquera d'intérêt, et ça n'est pas prêt d'arriver. C'est trop long, trop dur, trop chaud, trop froid, il faut se lever trop tôt, il faut sortir de ces labyrinthes de dune. » Un coup d‘œil sur le classement confirme les dires du Français puisque le Portugais Ruben Faria, deuxième, n‘est qu'à 10'43" derrière devant le Chilien Francisco Lopez (+18'48") et le Slovaque Ivan Jakes (+23'54").


Camions : les Kamaz trustent le podium
Pour ne pas changer, est-on tenté de dire ! Un Dakar sans un Kamaz en tête à l'arrivée n'en serait pas vraiment un. Cette année, pour bien faire montre de sa supériorité, la firme russe a placé trois de ses monstres des sables aux trois premières places. Nikolaev (RUS) devance au classement final ses compatriotes Markeev (+37') et Karginov (+37'57''). Dans la catégorie quad, c'est l'Argentin Patronelli (Yamaha) qui s'impose avec près de deux heures d'avance sur le Chilien Casale (Yamaha).