Dans l'actualité récente

Dakar 2014 - 10e étape Auto : Nani Roma en grand danger

Voir le site Automoto

Nani Roma se fait rattraper par Peterhansel. Plus que 2 minutes d'avance.
Par Romain TAMBURRINO|Ecrit pour TF1|2014-01-16T11:07:00.000Z, mis à jour 2014-01-16T11:19:57.000Z

Après la nouvelle victoire de Nasser Al-Attiyah, Nani Roma est en grand sursis. Non pas par le qatari mais par le français Stéphane Peterhansel qui s'est une nouvelle fois rapproché à grand pas du leadership.

Cette 10e étape proche du littoral a fait la part belle aux dunes de sables et aux fameux fesh-fesh, sorte de sable mou dont se plaignent souvent les pilotes. Les pilotes sont partis d'Iquique pour rejoindre Antofagasta.

Peterhansel au forceps
Si Nasser Al-Attiyah remporte sa deuxième spéciale sur ce Dakar 2014, la grande information du jour est le rapproché au général de Stéphane Peterhansel. Il termine cette 10e étape avec seulement 3'50 de retard sur Al-Attiyah mais reprend 9'55 au catalan Nani Roma qui savait que cette spéciale serait difficile : « Sur la première partie de spéciale, on s'est planté sur la crête d'une dune, environ huit minutes. Et nous avons perdu un peu de temps sur une crevaison dans la deuxième partie de spéciale. Mais cela fait partie de la course, c'est la bagarre, c'est le sport. Ce n'est pas fini, on savait que cette semaine ce serait difficile... et demain ce sera encore une autre spéciale. » Sur cette spéciale, on retrouve six Mini dans les sept premières places. Holowczyc fait cinq, Vasyliev fait six et Orlando Terranova termine septième et perd 33'48 au total sur Al-Attiyah. Un contrecoup majeur pour l'argentin dans la course au podium. Le seul à s'interposer entre les deux trios de Mini, c'est Giniel De Villiers qui, avec sa Toyota termine 4e à 28'15 du vainqueur du Dakar 2011. A noter l'abandon de Carlos Sainz sur cette étape. Il a été victime d'un accident pendant la neutralisation. Légèrement blessé, l'espagnol a été emmené hier au PC médical du bivouac d'Antofagasta en cours d'étape. Son buggy SMG-Red Bull a subi de « gros dommages ».

Peterhansel dans les rétros de Roma
Au général, Nani Roma conserve le leadership de la course mais Peterhansel est dans ses rétros puisque le catalan ne dispose plus que de 2'15 d'avance sur le français. Grâce aux très bons résultats successifs de Nasser Al-Attiyah et au mauvais de Orlando Terranova, le qatari remonte à la 3e place du général à seulement 46 minutes. Il peut énormément regretter sa pénalité d'une heure. « Nous n'avons plus qu'une seule voie à suivre : l'attaque. Maintenant, il nous reste trois jours de course, et nous sommes plutôt contents. J'ai essayé de gagner aujourd'hui, aussi parce que l'écart entre Terranova et moi était réduit, il y avait quelque chose à jouer. De toute façon, il y a encore du challenge pour moi sur cette course, ce n'est pas terminé. ». A la quatrième place, on retrouve Giniel de Villiers qui n'a que 20 secondes d'avance sur Terranova.

Camions : Loprais vainqueur surprise
Côté camions, le tchèque Ales Loprais termine en tête de cette 10e étape. Vainqueur surprise, il devance de 37 secondes le russe Andrey Karginov qui revient à grands coups de klaxon derrière de Rooy. Le néerlandais termine d'ailleurs à 6'10 du tchèque. Au général, Gérard de Rooy conserve la tête mais le pilote Kamaz, Karginov revient à moins de 8 minutes. Sur le podium provisoire, on retrouve l'autre russe Eduard Nikolaev avec 1h29 de retard.