Dakar 2014 - 2e étape Moto : Sur sa Honda, Sam Sunderland crée la surprise

Voir le site Automoto

Sam Sunderland (Honda) créé la surprise dans la catégorie moto en s'imposant sur cette deuxième étape.
Par Romain TAMBURRINO|Ecrit pour TF1|2014-01-07T11:12:00.000Z, mis à jour 2014-01-07T11:19:14.000Z

Sam Sunderland vainqueur surprise de cette deuxième étape du Dakar 2014. L'anglais termine devant Chaleco Lopez. C'est donc une deuxième victoire d'affilée pour Honda après celle de Barredo. Il faudra les surveiller cette année.

La spéciale moto était plus courte que celles des autos. Au programme 359 km de spéciale chronométrée mais autant de liaison.

Sunderland vainqueur du jour
Sur sa Honda, l'anglais Sam Sunderland crée la surprise et s'impose pour la première fois sur le Dakar. Il restait sur deux expériences infructueuses sur le Dakar. En 2012, il abandonne au 3e jour de course et l'an dernier, à un mois du départ, il doit déclarer forfait à cause d'une fracture des deux poignets. Parti en retrait au début d'étape par rapport à Joan Barreda (Honda), il récupère tout son retard dans la partie des dunes. Il devance donc Francisco « Chaleco » Lopez Contardo de 39 secondes et son coéquipier Joan Barreda de 2 minutes. Le premier français Alain Duclos (Sherco) pointe à 5'51.

Les favoris en retrait
Les favoris de ce Dakar 2014 sont légèrement en retrait mais restent ensemble. Marc Coma (KTM) termine 9e à 8'23 et Cyril Desprès (Yamaha) arrive 10e à 8'43. L'espagnol invoque cette perte de temps en raison de « problèmes en milieu de parcours. » Il poursuit : « Une pierre s'est incrustée entre le changement de vitesses et le moteur. J'ai dû m'arrêter pour l'enlever et j'ai perdu quelques minutes ». Quant à Desprès, il a chûté en haut d'une crête dans la seconde partie de l'étape : « J'avais du sable dans le casque, j'ai commis une faute d'inattention. Je suis tombé sur le côté et j'ai tapé la tête par terre. J'ai éclaté mon camelback et j'ai dû faire les 100 derniers km sans eau. »

Barreda conserve le général
Au général, Joan Barreda conserve la première place du classement général. Chaleco Lopez est deuxième à 2'03. Honda place une deuxième moto sur le podium puisque Sam Sunderland remonte à la troisième place à 2'33 de son coéquipier. Le premier français n'est pas celui qu'on attendait, il s'agit d'Alain Duclos qui se classe quatrième à 5'47. Sur sa KTM, Marc Coma est cinquième à exactement 7 minutes. Le favori Cyril Desprès est huitième à 8'23. David Casteu se classe 10e à 10'59.

Quad : Patronelli est le patron
Le patron, c'est bien Marcos Patronelli. Sur son quad Yamaha, il devance son compatriote Lucas Bonetto (Honda). Très rapide sur cette spéciale, le polonais Rafal Sonik (Yamaha) termine à la troisième place à 4'57 de la tête. L'outsider chilien et vainqueur de la veille Ignacio Casale (Yamaha) est arrivé sixième à 8'47. Le vainqueur du jour Marcos Patronelli confie : « C'est une bonne journée mais c'était dur. J'ai dû régler les quatre pneus avant de rentrer dans les dunes du Nihuil. Je les ai franchies avec une roue trop faible et qui perdait de l'air. A 50 km de l'arrivée, j'ai pris un caillou qui m'a obligé à la changer. On peut dire que c'était une vraie étape de Dakar ».
Au général, le tenant du titre Marcos Patronelli reprend son dû. Lucas Bonetto est actuellement deuxième à 3'50. Le polonais Rafal Sonik prend la troisième place à 6'06 et Ignacio Casale tombe à la quatrième place à 8'26.

La troisième étape reliera San Rafael à San Juan. Au programme 253 km de liaison et 373 km de spéciale. Une arrivée qui se fera en descente juste après un passage à plus de 4300m d'altitude. Ils seront séparés des voitures avec un bivouac préparé uniquement pour les motos et les quads.