Dakar 2014 - 5e étape Auto : Nani Roma sème la zizanie

Voir le site Automoto

Deuxième victoire d'étape pour l'espagnol Nani Roma.
Par Romain TAMBURRINO|Ecrit pour TF1|2014-01-10T09:32:00.000Z, mis à jour 2014-01-10T09:53:27.000Z

Très longue étape hier, une spéciale de 527 km que Nani Roma a bouclé en seulement 4h27'01. L'espagnol et Giniel De Villiers sont arrivés avec beaucoup d'avance sur leurs principaux concurrents à la victoire finale.

Le Dakar réserve son lot de surprise et cette année, c'est Nani Roma qui crée la surprise. S'il était attendu en tant qu'outsider, on n'imaginait le retrouver avec autant d'avance dès la 5e étape du rallye.

Les favoris à la peine
Sur cette 5e étape, on attendait les Sainz, Peterhansel et Al-Attiyah au garde-à-vous. Si Stéphane Peterhansel limite la casse en arrivant à 23 minutes de Nani Roma, Carlos Sainz perd plus de 2 heures à cause d'un way point introuvable : « C'était une journée vraiment compliquée. D'abord on a cherché un way point. On ne le trouvait pas et on cherchait, on cherchait. On ne devait pas être très loin. » Le pilote Buggy SMG-Red Bull a également été victime d'un problème technique : « Le buggy s'est bloqué. C'était un problème électrique mais avant de savoir on a perdu beaucoup de temps... » Le même way point a causé problème à Robby Gordon, classé dans les trois premiers à l'issue de la spéciale et à Nasser Al-Attiyah : « Une spéciale vraiment compliquée du point de vue de la navigation, mais que peut-on faire? On a perdu beaucoup de temps à chercher un way point qu'on n'a pas trouvé. C'est comme ça ! »

Nani Roma reprend le leadership
En tête du Dakar 2014, on retrouve donc Nani Roma avec 31 minutes d'avance sur Osvaldo Terranova. Le pilote argentin s'est montré à son aise et toujours régulier sur ses terres. Stéphane Peterhansel remonte sur le podium provisoire avec 40 minutes de retard. Le sud-africain Giniel De Villiers est quatrième à 41 minutes. Derrière, les pilotes sont à plus d'une heure de retard comme Nasser Al-Attiyah, cinquième à 1h21. Le qatari était crédité d'un bon temps mais a reçu une pénalité d'une heure durant la nuit après avoir raté un way point. Quant à l'espagnol Carlos Sainz, il est à 1h59' de son compatriote.

Camions : Les russes, rois de Tucuman
Côté camions, c'est un doublé russe sur l'étape. Dmitry Sotnikov s'impose avec près de 3 minutes d'avance sur son coéquipier Andrey Karginov. Le leader au général Gérard de Rooy termine 3e avec 12 minutes de retard. Au général, le néerlandais De Rooy est toujours en tête mais perd du temps, il a maintenant 32 minutes d'avance sur Karginov. En revanche, le troisième, Eduard Nikolaev est relégué à plus d'une heure.

Au programme de la 6e étape, deux parcours différents pour les pilotes autos et camions. Les pilotes partiront de Tucuman pour arriver à Salta. Les voitures auront 258 km de liaison en tout et 424 km de spéciale chronométrée alors que les camions effectueront 394 km de liaison pour 156 km de spéciale. La raison, une longue descente qu'emprunteront les pilotes autos en cours de spéciale.