Dakar 2014 - 6e étape Auto : Peterhansel donne la réplique à Roma

Voir le site Automoto

Dakar 2014 - Stéphane Peterhansel
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-01-11T09:27:00.000Z, mis à jour 2014-01-11T20:07:42.000Z

Stéphane Peterhansel s'est adjugé sa 2e victoire sur le Dakar, hier lors de la 6e étape reliant Tucuman à Salta. Carton plein pour Mini puisque le Français, multiple vainqueur de l'épreuve et tenant du titre en auto, a devancé ses coéquipiers Nasser Al-Attiyah et Orlando Terranova. L'Espagnol Nani Roma, 6e chrono du jour, est toujours confortablement installé en tête du général.

Cette 6e étape, qui comportait 424 km de spéciale pour 270 km de liaison entre Tucuman et Salta (Argentine) n'a posé aucune difficulté à Stéphane Peterhansel : à l'arrivée, le tricolore s'impose comme à San Rafael, quatre jours plus tôt.

Triplé Mini et nouvelle victoire Française
Stéphane Peterhansel, déjà vainqueur de la 2e étape entre San Luis et San Rafael, s'est une nouvelle fois illustré sur les routes du Dakar cette semaine. Le Français a bouclé ce vendredi, les 424 km de spéciale (et ces 270 km de liaison entre Tucuman et Salta) en 2 heures 42 minutes et 58 secondes, soit très exactement 2 minutes 43 de mieux que le rallyeman Nasser Al-Attiyah. Mini signe d'ailleurs le triplé puisque Orlando Terranova se classe 3e à 5 minutes 20 du leader. Quatre autres voitures de la marque figuraient également dans le top 10, celles de : Nani Roma, de Vladimir Vasileyev, de Krzysztof Holowczyc et de Federico Villagra respectivement 6e, 7e, 8e et 9e. « Il n'y avait pas beaucoup de navigation aujourd'hui, juste du plaisir de piloter, de glisser et d'attaquer, donc on s'est un peu plus lâché que d'habitude, a déclaré Stéphane Peterhansel. Pour moi, une 2e, 3e ou 5e place, ça ne vaut rien, il n'y a que la victoire qui soit belle, donc on va attaquer. Mais en attaquant, on sait que l'on s'expose à faire des erreurs... mais bon, ce n'est pas une 3e place qui va nous satisfaire. »

Roma solide meneur
Si Stéphane Peterhansel a pu grappiller six précieuses minutes grâce à sa victoire, le classement général reste clairement dominé par Nani Roma. L'Espagnol, qui s'est hissé en tête du rallye depuis la 3e étape, compte près de 30 minutes 30 d'avance sur Orlando Terranova et 33 minutes 23 sur Stépahne Peterhansel. Aucun changement à signaler dans le top 6 puisque Giniel Devilliers, Nasser Al-Attiyah et Carlos Sainz occupent toujours les 4e, 5e et 6e positions.


Camions : Versluis plus adroit
La spéciale que les camions devaient parcourir était un peu plus courte comparé à celle empruntée par les autos (156 km au lieu de 424) A l'arrivée, le néerlandais Peter Versluis au volant de son Man s'impose devant Andrey Karginov et Marcel Van Vilet avec respectivement 1 minute 11 et 1 minute 36 d'avance ; autant dire une étape assez serrée là encore. Gérard De Rooy, crédité du 7e temps ce vendredi, mène toujours le général devant les Andrey Karginov et Eduard Nikolaev, qui pointe déjà à plus d'une heure.

Après une journée de repos, les pilotes auto repartiront pour une boucle longue de 533 km autour de Salta ; un tracé relativement similaire attendent les camions (525 km de spéciale)