Dakar 2015 - 11e étape : Al-Attiyah et Barreda insatiables, Coma assure

Voir le site Automoto

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-01-16T08:54:00.000Z, mis à jour 2015-01-16T09:27:02.000Z

Le Qatari Nasser Al-Attiyah (Mini) et l'Espagnol Joan Barreda (Honda) ont à nouveau démontré tout leur talent en remportant dans leurs catégories respectives, "Auto" pour le premier cité et "Moto" pour le second, la 11e étape de ce Dakar 2015.

C'est ce qui s'appelle avoir un appétit d'ogre. Plus que jamais favori pour la victoire finale, le Qatari Nasser Al-Attiyah (Mini) s'est imposé avec brio ce jeudi 15 janvier lors de la 11e étape de ce Dakar 2015 qui s'est déroulée en Argentine, signant son 5e succès depuis le début de la compétition. Malchanceux dans la catégorie "Moto" à cause d'une panne survenue sur sa Honda au retour de l'étape bolivienne, l'Espagnol Joan Barreda a prouvé qu'il aurait été en lice pour le titre jusqu'au bout sans ce coup du sort, décrochant une 4e victoire depuis le début du rallye-raid le 4 janvier dernier.

Inarrêtable Al-Attiyah
Une nouvelle fois, Nasser Al-Attiyah n'a pas encore remporté son deuxième Dakar, quatre ans après avoir triomphé une première fois en Amérique du Sud. Pour se faire, il lui faudra tenir le coup jusqu'à samedi et l'arrivée à Buenos Aires pour profiter d'un sacre qu'il n'aura pas volé. Car depuis le début de cette édition 2015, le pilote Mini a remporté cinq victoires en 11 étapes, soit presque la moitié des épreuves, et a toujours figuré en haut de la hiérarchie. Ce mercredi, il a de nouveau brillé sur les 520 km dont 194 de chronométrés qui séparaient Salta Termas de Rio Hondo.

Au classement, Al-Attiyah devance toujours le Sud-Africain (Toyota), portant l'écart à plus de 29 minutes. Mais sur la troisième marche du podium, c'est une autre Mini, le Polonais Krzysztof Holowczyc, qui prend désormais place, profitant des déboires du Saoudien Yazeed Alrajhi (Toyota), victime d'une casse moteur mercredi soir et contraint à l'abandon pour son premier Dakar jusqu'ici réussi. Un sort partagé par le tenant du titre, l'Espagnol Nani (Roma), qui a dû renoncer après être parti en tonneaux hier lors de la 10e étape.

Côté français, la situation s'est améliorée pour les deux buggys rescapés de Peugeot. Sur leur 2008 DKR, Stéphane Peterhansel a signé une jolie 7e place et Cyril Despres une encourageante 24e position. Pour le Renault Duster Team, c'est toujours Emiliano Spataro qui émerge avec une modeste 23e place, bien loin des ambitions affichées avant le début de l'épreuve reine des rallyes-raids.

Le panache de Barreda
Dans la catégorie "Moto", Joan Barreda a laissé éclater toute sa classe au guidon de sa Honda en s'adjugeant sa 4e victoire de cette édition 2015 du Dakar. S'il ne joue plus la victoire à cause d'une terrible panne sur sa mouture, l'Espagnol a prouvé qu'il aurait pu contester jusqu'au bout la victoire finale à son compatriote et tenant du titre, Marc Coma (KTM). Le Catalan n'a pas pris de risque, assurant une 6e place ce mercredi, d'autant plus que le Portugais Paulo Gonçalves (Honda), son principal rival, a été victime d'une pénalité de 15 minutes mercredi soir pour changement de moteur. Au général, c'est avec plus de 21 minutes d'avance dans l'escarcelle que Coma engage la dernière ligne droite vers la victoire finale.

Enfin, dans la catégorie "Quad", c'est le Polonais Rafał Sonik (Yamaha YFM700R Raptor) qui pointe en tête du classement quand le Russe Ayrat Mardeev (Kamaz 4326) occupe la première place dans la catégorie "Camion". A noter également la première victoire tricolore lors de ce Dakar 2015, grâce à l'excellente performance de Christophe Declerck (Yamaha Raptor 700) sur son quad.

L'avant-dernière étape de ce Dakar 2015 aura lieu ce vendredi 16 janvier et les concurrents devront parcourir les 1.024 km qui séparent Termas Rio Hondo de Rosario (Argentine). Une dernière longue épreuve pour les pilotes avant un samedi plus tranquille synonyme de ligne d'arrivée et de délivrance pour ces héros en quête de gloire.

.@NaniRoma is back on the bivouac...See you in 2016 Nani/está de vuelta en el bivouac... Queremos verte en 2016 Nani! pic.twitter.com/wjrG8uTWb8

— DAKAR RALLY (@dakar) 15 Janvier 2015