Dakar 2015 - 2e étape : Al-Attiyah remet les pendules à l'heure

Voir le site Automoto

Nasser Al-Attiyah (Mini), vainqueur de la 2e étape du Dakar 2015.
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-01-06T10:53:00.000Z, mis à jour 2015-01-08T08:56:35.000Z

La deuxième étape de la compétition phare des rallyes-raids s'est déroulée ce lundi 5 janvier 2015 et a notamment permis au pilote qatari Nasser Al-Attiyah de s'imposer après avoir été pénalisé lors de la 1ere épreuve pour excès de vitesse.

C'est ce qui s'appelle récupérer son bien avec panache. Malchanceux lors de la 1ère étape, le Qatari Nasser Al-Attiyah a brillé ce lundi 5 janvier pour s'adjuger la 2e épreuve du Dakar 2015 (la plus longue étape de l'édition). En moto, c'est l'Espagnol Joan Barreda (Honda) qui en a profité pour s'échapper, profitant des ennuis de son compatriote et tenant du titre Marc Coma (KTM).

Al-Attiyah impérial
Pénalisé de deux minutes par les commissaires de course pour un excès de vitesse lors de la première étape, Nasser Al-Attiyah n'a pas connu pareille mésaventure. Impérial tout au long des 625 km qui séparent Villa Carlos Paz de San Juan (Argentine), le Qatari s'est imposé avec 8,30 minutes d'avance sur son dauphin du jour, le Sud-Africain Giniel de Villiers (Toyota) et a relégué le Néerlandais Bernhard Ten Brinke (Toyota), troisième homme, à plus de dix minutes. Au général, Al-Attiyah devance ses deux adversaires de respectivement 7,42 et 9,42 minutes.

Côté tricolore, les buggies Peugeot ont connu diverses fortunes. Si l'Espagnol Carlos Sainz Junior a décroché une encourageante 10e place lors de cette étape, se classant ainsi provisoirement 6e de ce Dakar 2015. Les Français Stéphane Peterhansel et Cyril Despres n'ont malheureusement pas pu imiter leur "Matador" de coéquipier et pointent à l'issue de cette 2e journée aux 22e et 24e positions, à plus d'une heure de la tête de course. C'est à peine mieux pour le Renault Duster Team, l'Argentin Emiliano Spataro étant le mieux classer avec une 17e place au général.

La malchance de Coma
Dans la catégorie moto, c'est l'Espagnol Joan Barreda (Honda) qui s'est illustré en remportant l'étape devant les Portugais Paulo Gonçalves (Honda) et Ruben Faria (Honda), devançant ses adversaires de respectivement 6,13 et 9,16 secondes. Au général, le Valencien devance ses rivaux du jour, ces derniers pointant à 4,37 et 10,37 minutes.

Le tenant du titre, l'Espagnol Marc Coma (KTM), a terminé 8e à plus de 12 minutes, la faute à un problème sur un pneu. Une mésaventure qui le fait pointer à la 6e place, à 12,3 minutes derrière le leader Barreda. Le vainqueur de l'étape de la première étape, le Britannique Sam Sunderland (KTM), a rétrogradé au 67e rang général après s'être perdu sur le parcours.

Enfin, dans la catégorie "Quad", c'est le Polonais Rafał Sonik (Yamaha YFM700R Raptor) qui pointe en tête du classement quand le Russe Eduard Nikolaev (Kamaz 4326) occupe la première place dans la catégorie "Camion".

La prochaine étape, que l'on peut qualifier de "carte postale", a lieu ce mardi 6 janvier entre San Juan et Chilecito. 542 km sont au programme avec une spéciale longue de 220 km pour les motos et quads et 258 km pour les autos et camions.