Dans l'actualité récente

Dakar 2015 - 4e étape : Al-Attiyah et Barreda enfoncent le clou

Voir le site Automoto

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-01-08T09:03:00.000Z, mis à jour 2015-01-09T09:51:33.000Z

Après avoir remporté la 2e étape de ce Dakar 2015, le Qatari Nasser Al-Attiyah (Mini) s'est à nouveau imposé ce mercredi 7 janvier, confortant ainsi sa première place au classemen général. Dans la catégorie moto, l'Espagnol Joan Barreda a confirmé ses excellentes dispositions en remportant une 2e victoire depuis le début de cette édition.

Malgré la tristesse provoquée par le décès du pilote polonais Michal Hernik (KTM) lors de la 3e étape du Dakar 2015, la course a repris ses droits et Mini s'est offert ce mercredi 7 janvier une 4e victoire en autant d'étapes grâce à son homme fort, le Qatari Nasser Al-Attiyah, qui a un peu plus conforté sa position de leader dans la catégorie "Auto". Sur deux-roues, l'Espagnol Joan Barreda (Honda) a lui aussi signé son 2e succès depuis le début de l'épreuve dimanche dernier.

Catastrophe pour Peugeot
Impérial depuis le début de ce Dakar, Nasser Al-Attiyah a poursuivi son ascension en remportant magistralement une étape longue de 594 km, emmenant les concurrents de Chilecito (Argentine) à Copiapo (Chili). Le vainqueur du Dakar 2011 a parfaitement exploité une Mini exceptionnelle depuis dimanche pour augmenter son avance sur ses poursuivants au classement général, reléguant le Sud-Africain Giniel de Villiers (Toyota) à plus de huit minutes et le Saoudien Yazeed Al-Rajhi (Toyota), nouveau troisième, à plus de 23 minutes. Autrement dit : un gouffre qu'il est presque impossible de combler à la régulière !

Côté tricolore, Peugeot a vécu un véritable calvaire et doit son salut au Français à Stéphane Peterhansel, 10e au général grâce un second top 5 depuis le départ du Dakar dimanche. La malchance n'a en revanche pas épargné ses deux coéquipiers, l'Espagnol Carlos Sainz en tête. Victime d'un problème de perte de puissance, le "Matador" a perdu plus d'une heure et sort du top 10. Quant à l'autre Français, Cyril Despres, c'est l'embrayage qui a causé la perte de 50 minutes, le faisant dégringoler à plus de 2h30 de la tête occupée par Al-Attiyah.

L'exploit de Laia Sanz
Dans la catégorie "Moto", Joan Barreda a confirmé ses excellentes dispositions en s'adjugeant une deuxième victoire au guidon de sa Honda. Au général, il devance le champion en titre, son compatriote espagnol Marc Coma (KTM), encore deuxième hier, et qui pointe à plus de 12 minutes. Le podium est complété par le Portugais Paulo Gonçalves (Honda), situé à plus de 20 minutes. .

A noter la belle performance de l'Espagnole Laia Sanz (Honda), 8e hier, qui manque de peu d'égaler sa meilleure performance sur une étape du Dakar (7e en 2014). Au général, elle pointe désormais à la douzième place, se rapprochant encore un petit peu du Top 10.

Enfin, dans la catégorie "Quad", c'est le Polonais Rafał Sonik (Yamaha YFM700R Raptor) qui pointe en tête du classement quand le Russe Ayrat Mardeev (Kamaz 4326) occupe la première place dans la catégorie "Camion".

La prochaine étape, longue de 697 km, aura lieu ce jeudi 8 janvier entre Copiapo et Antofagasta (Chili).