Dakar 2015 - 6e étape : Al-Attiyah toujours au top, Barreda assure

Voir le site Automoto

error
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2015-01-10T09:01:00.000Z, mis à jour 2015-01-10T09:09:28.000Z

Le pilote Qatari Nasser Al-Attiyah (Mini) a remporté la 6e étape du Dakar et conforte un peu plus son avance en tête du classement général chez les autos. Septième d'une étape dominée chez les motos par Helder Rodrigues, l'Espagnol Joan Barreda conserve la première place au général.

Intraitable depuis le début de ce Dakar chez les autos, l'écurie Mini continue son sans faute. Six étapes et six victoires pour la marque qui impose son rythme avec comme chef de file Nasser Al-Attiyah. Le pilote qatari engrange une troisième victoire d'étape. Au programme hier : 647 km, dont 277 de spéciale, entre Antofagasta et Iquique, qu'il a dominé avec autorité devant son plus proche rival.

De Villiers rival, Peugeot vaincu
Car pour conserver l'intérêt de la compétition, il faut un challenger. Un rôle que s'approprie avec réussite le Sud-Africain Giniel de Villiers. Habitué de l'épreuve avec onze participations au compteur dont une victoire avec Volkswagen en 2009, le pilote Toyota se montre régulier depuis le début de ce Dakar. Pas de victoire d'étape mais cinq podiums en six jours qui lui permettent de rester à onze minutes d'Al-Attiyah au général. Un faible écart à la vue des difficultés qui se présentent pour les concurrents, jamais à l'abri d'une crevaison ou d'un problème mécanique.

A ce niveau, l'écurie Peugeot n'est pas vernie. Les Français marquaient leur retour dans cette compétition avec l'ambition de titiller les Mini mais rien ne se passe comme prévu pour eux. Au lendemain de l'abandon de Carlos Sainz, victime d'un accident, les pilotes Peugeot ont encore perdu du temps. Stéphane Peterhansel est désormais dixième du classement général à 1h49 du leader tandis que Cyril Despres, à nouveau retardé hier, est 48e à plus de 13 heures d'Al-Attiyah. Une victoire d'étape devient le seul objectif réalisable pour eux et encore faut-il que Mini l'accepte...

Coma-Barreda, la lutte continue
Chez les motos, le scénario se répète entre les Espagnols Marc Coma et Joan Barreda. Une course de stratégie qui voit l'un revenir sur l'autre et inversement sans prise de risque inconsidérée. Vainqueur de la 5e étape, Coma a concédé deux minutes sur le leader du général (2e à 12 min ce matin) dans une spéciale où ils n'ont pas joué les premiers rôles. Une chance pour le pilote portugais d'Honda, Helder Rodrigues, qui remporte sa première étape depuis 2012.
Côté quad, grâce à sa victoire d'étape le Chilien Casale revient à 16 minutes du leader polonais Sonik alors que Nikolaev conforte son avance en tête du classement des camions.

Ce samedi, les autos et les camions partent d'Iquique pour rejoindre la Bolivie et Uyuni dans une étape de 717 km. Les motos et quads ne prendront le départ de cette étape que demain.